Ocean Miner : générer des Bitcoins pour l'Océan
MarketingTechnologie

Ocean Miner : générer des Bitcoins pour l’Océan

Fred & Farid (FF) Los Angeles présentent le projet Ocean Miner. Projet dédié à la fondation Tara, Ocean Miner est un système permettant de générer du Bitcoin grâce à l’Océan pour financer la rechercher sur l’Océan.

À bord de sa goélette, la Fondation Tara Expéditions sillonne les mers et océans de la planète depuis maintenant plus de 15 ans. Cette Fondation de scientifiques a pour but d’étudier et d’observer le comportement de l’Océan face au changement climatique et de lui venir en aide afin de préserver ses richesses. Cette mission semble primordial pour tous, néanmoins Tara peine à mobiliser les classes politiques et les financiers afin d’obtenir des fonds pour la recherche marine.

En effet l’environnement représente seulement 3% des dons caritatifs.

Fort de ce constat, l’agence FF Los Angeles s’est penchée sur un système autonome provenant de l’Océan pour l’Océan dans l’objectif de trouver un solution de financement. Voici comment est né le projet Ocean Miner.

Mais comment ça marche ?

Une turbine naturellement actionnée par la force des courants océaniques convertit cet énergie en électricité. Cette électricité permet de faire fonctionner un ordinateur complètement réservé au mining, en d’autres termes la production de Bitcoins. Cette crypto-monnaie est par la suite convertie en Euros et donc directement réinvestie dans la recherche marine.

Cet ordinateur est installé sur les côtes Bretonnes, dans une petite maison recouverte de miroir afin de minimiser la pollution visuelle.

Ocean Miner

Résultats ?

Le bilan au bout d’un mois d’installation est le suivant : 0.0015414 BTC / jour collectés soit 200 € / mois. Ce projet ne va donc pas combler les fonds de la recherche marine mais c’est avant tout un symbole permettant de montrer à tout le monde que de nombreuses solutions sont à portée de main, c’est seulement le manque de mobilisation qui freine ces innovations. Maintenant que l’exemple est montré il faut que d’autres entreprises se mobilisent aussi.

Send this to a friend