Si Google Maps, et plus modérément Apple Maps sont des outils du quotidien, il s’avère qu’ils sont souvent imprécis. De plus, chacun a développé son système d’imagerie assisté par l’intelligence artificielle afin d’accélérer les processus de cartographie. Pourtant le traçage des routes est toujours accompagné d’une intervention manuelle, très chronophage. Le résultat ? Google n’a toujours pas cartographié l’ensemble des routes présentes sur le globe, sans parler de celles qui se créent chaque jour.

Heureusement, des chercheurs du CSAIL (Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory) au prestigieux MIT ont peut-être trouvé la solution. Ils ont développé une intelligence artificielle permettant de tracer automatiquement des routes de façon plus nette que les méthodes actuelles. Ils ont appelé leur IA RoadTracer et ils ont noté 45% de précision en plus.

Elle utilise un réseau de neurones artificiels pour identifier les routes présentes sur une image. Dans la configuration des villes américaines, l’IA est bien entendu très performante, mais son utilité résiderait dans le fait de l’intégrer dans d’autres régions du monde.

« Nous avons formé le réseau neuronal à l’aide d’images aériennes de 25 villes de six pays d’Amérique du Nord et d’Europe. Plus précisément, pour chaque ville, nous avons assemblé un corpus d’images satellites haute résolution de Google Earth et des graphiques du vrai réseau routier d’OpenStreetMap, couvrant une région d’environ 10 milles carrés autour du centre-ville, » a déclaré Favyen Bastani à Digital Trends.

Dans un futur proche, il serait intéressant de voir des IA comme celle-ci s’intéresser aux petits dénivelés présents sur les routes ou les trottoirs des villes. On pourrait alors accélérer la création d’itinéraires pour les personnes à mobilité réduite. C’est ce que propose notamment Google Maps à petite échelle.