Réseaux Sociaux

Reconnaissance faciale : la class action contre Facebook jugée recevable

L'affaire dure depuis 2010

Un juge a indiqué que la class action lancée à l’encontre d’une fonctionnalité Facebook était finalement recevable.

Pour rappel, une class action ou recours collectif définit une action en justice lancée par plusieurs personnes à l’encontre d’une institution ou d’une entreprise. En 2010, plusieurs utilisateurs se sont associés afin de lancer une class action contre Facebook. À l’époque, ces derniers s’offusquent de la fonctionnalité du réseau social qui propose automatiquement des noms d’utilisateurs à identifier sur une photo mise en ligne. Malgré le fait que ce système de reconnaissance faciale soit largement utilisé, les trois plaignants américains y voient une collecte illégale de données personnelles. Compte tenu du fait qu’ils sont habitants de l’Illinois, les plaignants mettent en avant une loi portant sur l’illégalité de la collecte des données biométriques dans l’État concerné.

En 2016, le juge de San Francisco, James Donato avait déjà rejeté le recours déposé par Facebook. S’il avait déjà placé la plateforme sociale en mauvaise posture à l’époque, il a récemment indiqué que la class action était recevable en justice. De fait, il précise que celle-ci est « suffisamment homogènes pour permettre une juste et efficace résolution sur une base collective ».

Suite à cela, une porte-parole de Facebook a déclaré à l’AFP le mardi 17 avril : « Nous sommes en train d’examiner la décision. Nous continuons à penser que l’affaire est sans fondement et nous nous défendrons vigoureusement ». En 2012, le réseau social avait néanmoins suspendu l’outil en question dans l’Union européenne et indiqué qu’il supprimerait les données collectées de la sorte.

En plein scandale Cambridge Analytica, il est certain que Facebook se doit désormais prendre des pincettes lorsqu’il s’agit des données personnelles de ses utilisateurs.

Source.

Send this to a friend