Réseaux Sociaux

Facebook quitte le groupe d’opposition au référendum pour la protection des données en Californie

Il y a quelques jours Mark Zuckerberg a témoigné devant le Congrès américain pour expliquer le rôle de Facebook dans l’affaire Cambridge Analytica et expliqué ses plans pour l’avenir. Il a également révélé que ses propres données ont été volées.

Après ces deux jours intensif, Facebook a annoncé ne plus s’opposer à une proposition de loi visant à protéger la vie privée des citoyens de Californie, qui sera votée en novembre prochain lors d’un référendum. Si elle est adoptée, cette loi obligerait les entreprises à dévoiler systématiquement les données collectées auprès des utilisateurs et ces derniers pourraient également demander à ce que leurs données personnelles ne soient pas vendues. Afin de lutter contre le projet, des entreprises comme Google, Comcast, AT&T, Verizon et même Facebook avaient formé un groupe d’opposition. Le réseau social toujours dans la tourmente avait versé 200 000 $ à ce même groupe.

Cette proposition rejoint celle de deux sénateurs, Amy Klobuchar et John Kennedy, qui eux souhaitent faire appliquer leur projet au pays tout entier.
Présentée sur le site de la sénatrice, cette proposition va s’articuler autour de plusieurs solutions pour les citoyens américains :
– donner aux consommateurs le droit de refuser et la conservation de leurs informations privées en désactivant le suivi et la collecte des données ;
– offrir aux utilisateurs un meilleur accès et un meilleur contrôle sur leurs données ;
– exiger que les modalités de service soient rédigées dans un langage clair et simple ;
– s’assurer que les utilisateurs ont la possibilité de voir quelles informations les concernant ont déjà été collectées et partagées ;
– exiger que les utilisateurs soient avisés d’une fuite de leurs données personnelles dans les 72 heures ;
– offrir des recours aux utilisateurs en cas de violation ;
– exiger que les plateformes en ligne disposent d’un programme de protection de la vie privée.

L’entreprise ne s’opposant plus à cette loi, souhaite concentrer ses efforts « sur des mesures de protection de la vie privée raisonnables».  L’initiateur du projet, Alastair Mactaggart est « ravi que Facebook ait abandonné son opposition »  et appelle les autres entreprises à faire de même.

Source.

Send this to a friend