L’entreprise américaine a retravaillé le design de son application destinés aux conducteurs professionnels afin qu’elle soit plus simple d’utilisation.

Si la société a entrepris une refonte majeure de son application, c’est principalement pour concevoir un système qui se veut « crée par les chauffeurs, avec les chauffeurs ». Uber a indiqué que son déploiement faisait suite à une version bêta qui a été développée avec l’aide de chauffeurs. Dévoilée mardi 10 avril, la nouvelle interface fait suite au programme « 180 jours de changement », qui a été lancé en juin dernier pour apporter des modifications telles que les pourboires et les compensations passées à attendre les passagers.

Le PDG d’Uber Dara Khosrowshahi indique également : « Alors que 180 Days consistait à corriger les erreurs du passé, nous devions aussi penser à plus long terme, et le point de départ évident était l’application Driver ». De fait, la nouvelle application propose une nouvelle fonctionnalité permettant aux chauffeurs de décider facilement de leur position d’attente en fonction des pics de demandes. L’ajout de notification permet également de voir des messages portant sur leur possibilité de gains à venir et sur les commentaires des conducteurs.

L’an dernier, Uber avait déjà mis en place plusieurs améliorations permettant par exemple aux chauffeurs de profiter d’un système de navigation plus pratique et plus efficace. À l’époque, l’entreprise souhaitait répondre aux plaintes portant sur la rémunération et le traitement des chauffeurs.

Pour rappel, ces derniers ne sont pas employés, mais auto-entrepreneurs, ce qui signifie qu’ils ne profitent pas de congés payés ou maladie lorsqu’ils ne peuvent pas se rendre au travail. Il y a quelques semaines, le MIT avait justement dévoilé une étude portant sur la rémunération des chauffeurs, et dont le résultat laissait entrevoir qu’ils gagnaient moins que le salaire minimum.

Source.