Réseaux Sociaux

Voici les notes de Zuckerberg lors de son échange avec le Sénat

Tout ce que Facebook avait préparé

Le premier témoignage de Zuckerberg a eu lieu ce mardi 10 avril et pendant 5 heures, le fondateur de Facebook a répondu aux différentes questions des sénateurs, suite à l’affaire Cambridge Analytica. Après avoir insinué qu’il y aurait peut-être une version payante de Facebook, l’exercice a été un peu difficile pour Zuckerberg bien que les auditeurs n’ont pas appris grand chose de plus, le raisonnement reste intéressant.

Alors que la photo de l’arroseur arrosé (à voir juste en dessous)  fait le tour des réseaux sociaux, il y a une autre photo qui a fait le tour de la toile.

C’est celle de ses notes ! Comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, Mark Zuckerberg a laissé ses notes ouvertes assez longtemps pour laisser un photographe les prendre en photo en haute résolution. On y découvre ainsi les différents points de discussion quasiment tous abordés lors de l’audience. Ce document montre également les questions auxquelles Facebook s’attendait à devoir répondre, comme par exemple la démission de Zuckerberg.

Ainsi on a pu découvrir les différents points qu’il avait préparé :

Cambridge Analytica
Abus de confiance : désolé d’avoir laissé cela se produire, a pris des mesures en 2014 pour éviter que cela se reproduise
Kogan a vendu à Cmabridge Analytica en violant les termes de Facebook, quand cela a été découvert demande de suppression des données
N’a pas assez réfléchi aux abus, repenser chaque partie de notre relation avec les gens

Compensation
De nombreux problèmes, mais aucune carte de crédit ou numéros de sécurité sociale compromis

Recherche inversée
Découvert il y a deux semaines, fermé.
Utilise pour trouver quelqu’un par numéro de téléphone, mais si les gens ont le même nom
Les acteurs malveillants ont lié les informations publiques aux numéros de téléphone dont ils disposaient déjà : fermé. Besoin de faire plus pour prévenir les abus.

Responsabilité de Facebook
Il est à blâmer en tant de chef de Facebook et personne n’a été renvoyé suite au scandale.

Sécurité des données
J’utilise Facebook tous les jours, tout comme ma famille, investit beaucoup dans la sécurité
Nous avons fait des erreurs, nous travaillons dur pour les fixer.

Business model
Il a toujours voulu que Facebook soit un service que tout le monde puisse utiliser, il doit être gratuit et la publicité est le seul moyen d’offrir ce service.
Facebook ne vend pas de donnée. Vous possédez vos données. Nous vous donnons le contrôle.

La défense de Facebook
[ Si attaqué : Respectueusement je rejette cela, ce n’est pas qui nous sommes. ]
Plus de travail à faire, mais ne pas perdre de vue toutes les manières dont les gens utilisent Facebook pour de bonnes raisons.

Tim Cook sur le business model
Beaucoup d’histoires sur les applications abusant des données Apple, les gens n’ont jamais été informés.

Contenu dérangeant
Ne devrait pas être sur le réseau social, les normes communautaires interdisent la haine, l’intimidation, la terreur.

Intégrité électorale (Russie)
Trop lent, des progrès sont fait. France, Allemagne, Alabama.
La mi-session est importante, mais pas seulement aux Etats-Unis – Brésil, Hongrie, Mexique.

Diversité
La Silicon Valley a un problème et Facebook en fait partie.
S’inquiète personnellement de faire des progrès, long chemin à parcourir

La concurrence
Choix du consommateur : les consommateurs ont beaucoup de choix à faire sur la manière dont ils passent leur temps

Le GDPR (ne pas dire que nous faisons déjà ce que le GDPR exige)
Les gens méritent de bons outils de protection de la vie privée et des contrôles partout où ils vivent
Nous faisons en sorte d’être transparent et de donner aux gens le contrôle.

Send this to a friend