TechnologieTransports

Uber s’offre Jump : des vélos électriques en libre-service

L'entreprise entend développer son offre de services de transports avec l'acquisition de Jump Bike, start-up spécialisée dans le partage de vélos électriques.

La société Jump, basée à New York et qui compte une centaine d’employés s’apprête à être rachetée par Uber. Les deux entreprises étaient déjà partenaires depuis le début de l’année aux États-Unis. Le montant de la transaction pourrait atteindre 100 millions de dollars.

Créée il y a dix ans, la start-up Jump Bikes est déjà implantée dans une quarantaine de villes et dans cinq autres pays que les États-Unis. En Europe, elle est déjà présente dans la ville de La Haye, aux Pays-Bas. Son principe ? Emprunter un vélo électrique et le déposer n’importe où, celui-ci étant équipé d’un GPS, suivi via l’application Uber. Pas moins de 12 000 vélos sont pour le moment déployés par la marque.

Satisfait du partenariat, Dara Khosrowshahi, le président du service de réservation de voitures s’était déjà félicité sur son blog d’un test qui « marche très bien et les cyclistes sont heureux de trouver ce moyen pratique et soucieux de l’environnement« .

Après avoir lancé Uber Health, la firme américaine entend ainsi renforcer son offre de mobilité. Elle ambitionne de développer ce service dans le monde entier. On ignore encore quand est-ce que ce service sera disponible pour les utilisateurs français. Une chose est sûre, la révolution des transports opérée par Uber n’en est qu’à ses balbutiements.

Source

Send this to a friend