Après Tesla, Space X et Playboy, c’est au tour du co-fondateur d’Apple, Steve Wozniak de rejoindre le mouvement #deletefacebook, lancé par le co-fondateur de WhatsApp suite à l’annonce du scandale Cambridge Analytica.

Steve Wozniak a pris la décision de fermer son compte sur le réseau social alors que ce dernier connaît la crise la plus importante de son histoire. Dans un mail envoyé à USA Today, il explique  avoir été surpris par l’ampleur de la collecte de données lorsqu’il a modifié et supprimé certaines de ses informations avant de désactiver son compte : « j’ai été surpris de voir combien de catégories de publicités et d’annonceur je devais supprimer, une à la fois. Je ne pense pas que ce soit ce que les gens souhaitent qu’on leur fasse. […] Les publicités et les spams sont de mauvaises choses de nos jours et il n’y a aucun contrôle sur eux. Ou même de la transparence ». Il écrit également que « les profits de Facebook sont tous basés sur les informations de l’utilisateur, mais les utilisateurs ne récupèrent aucun bénéfice ».

Il a aussi expliqué qu’il préférait payer pour Facebook afin de ne pas voir ses données personnelles exploitées par la publicité. Et comme Tim Cook l’a récemment fait, Wozniak en profite pour tacler Facebook et mettre en avant Apple en disant que « Apple fait de l’argent grâce à de bons produits, pas vous. Comme ils le disent avec Facebook, vous êtes le produit. »

Au final, Wozniak a certes désactivé son compte, mais ne l’a pas supprimé. Il ne souhaite pas que quelqu’un d’autre l’obtienne, « même un autre Steve Wozniak ». Zuckerberg répondra-t-il à cette critique, comme il l’avait fait suite aux propos de Tim Cook ? On attend avec impatience sa réponse, mais surtout ses explications face au congrès.