Digital

La position zéro bientôt impératrice des résultats Google ?

Vous l’avez peut-être remarqué, ce mois-ci, Google semble avoir testé une nouvelle version de ses SERPs. En effet, pendant quelques jours, certaines requêtes affichaient des résultats assez inhabituels… Ou plutôt, UN résultat inhabituel : si vous tapiez « time in New York » par exemple, l’unique résultat fourni était un « featured snippet » de Google, vous indiquant l’heure à New York. Pour accéder au reste des résultats du web, il fallait alors cliquer sur « Accéder aux autres résultats ». La position zéro va-t-elle devenir l’impératrice des Google SERPs ? Quel serait son impact sur le SEO traditionnel ?

La position zéro poursuit sa montée en force

Il y a vingt ans, réussir à faire apparaître son site sur la première page des résultats de Google (les SERPs) pour une requête donnée était déjà un succès. Dix ans plus tard, il fallait absolument apparaître au-dessus de la ligne de flottaison (c’est-à-dire dans la partie des résultats qui s’affiche à l’écran sans que l’internaute ait besoin de dérouler). Peu de temps après, il fallait désormais se positionner dans les trois premiers résultats pour se considérer comme un As du référencement.

Mais le monde du SEO, en constante évolution a vu arriver plusieurs éléments qui ont largement changé la donne :

l’essor des smartphones, qui a, entre autres, chamboulé la notion de ligne de flottaison ;

les featured snippets, ces encadrés sélectionnés (parfois même fournis) par Google pour leur grande pertinence et positionnés en haut de la page des résultats (ce qu’on appelle la position zéro) ;

les PPA (People Also Ask), requêtes des internautes similaires à celle que vous avez cherchée et qui s’affichent en dessous des featured snippets ;

mais aussi la recherche vocale, qui transforme aussi bien la formulation des requêtes par les internautes, que les résultats fournis par Google… Ou plutôt, une fois de plus, l’unique résultat fourni, par synthèse vocale.

Tous ces éléments (la liste n’étant pas exhaustive) font que, lorsque vous tapez une requête dans le célèbre moteur de recherche, vous avez de moins en moins accès aux résultats du web sans dérouler un minimum la page des SERPs : les features snippets et les PPA remplissent déjà l’espace au-dessus de la ligne de flottaison, parfois même bien plus.

Vers un monopole de la position zéro ?

Le test de Google de ce mois-ci, qui affichait uniquement, pour certaines requêtes auxquelles le moteur était certain de la pertinence de sa réponse, un featured snippet unique suivi qu’une option « Accéder aux autres résultats du web », semble corroborer avec l’importance croissante de la position zéro.

En termes de SEO, la question commence donc à se poser : est-il toujours intéressant de se battre pour les trois premières place des SERPs, ou est-il plus judicieux d’abandonner directement la bataille si l’on n’est pas sûr d’atteindre la position zéro en fournissant LE résultat le plus pertinent ?

La polémique fait rage, certains affirmant que ce nouveau système signerait la mort du référencement. D’autres restent confiants et pensent que les internautes ne se laisseront pas berner par la dictature du dieu Google. « Il y a toujours des requêtes qui demandent des réponses détaillées. Ces résultats restreints peuvent aussi laisser les internautes sur leur faim. Toutes les questions n’obtiennent pas forcément une réponse en un seul mot », avance l’agence web Digistart, que l’on peut retrouver sur les réseaux sociaux.

D’autres encore évoquent une « révolution » à venir, où les référenceurs en viendraient à utiliser un autre moteur de recherche si Google poussait le bouchon trop loin. Pour l’instant, la nouvelle version des SERPs, celle au résultat unique, semble n’avoir été qu’un test et rien ne dit que Google l’adoptera définitivement. Mais ne soyons pas si crédules…

Send this to a friend