Mark Zuckerberg témoignera ce 10 avril, aux côtés des patrons de Google et Twitter, devant la commission judiciaire du Sénat. La prise de parole la plus attendue et surtout la plus controversée concerne celle de mercredi 11 avril, devant le Congrès.

Alors que Zuckerberg est invité à s’expliquer sur l’affaire Cambridge Analytica, USA Today a annoncé que les membres du comité qui l’ont interrogé étaient les plus grands bénéficiaires des contributions de Facebook. La Commission de l’Énergie et du Commerce du Congrès américain qui le recevra est celle qui a reçu le plus de contributions. Les membres de la Commission ont reçu près de 381 000 dollars depuis 2007. Sur les 55 membres, tous, sauf neuf ont reçu des contributions pouvant atteindre 6 800 dollars pour les républicains et 6 750 dollars pour les démocrates. Le président du Comité, Greg Walden a lui reçu 27 000 dollars. C’est ce dernier qui avait demandé à Zuckerberg de venir témoigner afin de « lever le voile sur les problèmes critiques de confidentialité des données des utilisateurs et aider les Américains à mieux comprendre ce qui arrive à leurs données personnelles en ligne ». Suite à la réponse du PDG, ce dernier avait déclarer « apprécier la volonté de M. Zuckerberg à témoigner ». Les membres du Comité sénatorial du commerce, de la science et du transport qui écouteront Mark Zuckerberg témoigner ce 10 avril, ont eux reçu la somme de 369 000 dollars.

Alors que Facebook avait pris la décision peu après l’éclatement du scandale d’embaucher des lobbyistes supplémentaires, ces déclarations vont-elles venir entacher la prise de parole de Mark Zuckerberg ? Ses témoignages très attendus vont être méticuleusement décortiqués, analysés et surtout critiqués, d’autant plus que de nombreux investisseurs font pression sur le PDG du réseau social pour qu’il démissionne.