Alors que Facebook peine à se remettre du scandale Cambridge Analytica, le réseau social est à nouveau impliqué dans une nouvelle affaire de collecte illégale de données. La firme CubeYou, spécialiste dans l’analyse de données, aurait revendu des informations personnelles recueillies sur Facebook.

Cette nouvelle polémique a été révélée par la chaîne américaine CNBC. Le procédé est similaire à celui utilisé par Cambridge Analytica. Affirmant travailler pour l’université de Cambridge, CubeYou utilisait des questionnaires de personnalité censés servir à la recherche académique. En faisant le test, les utilisateurs donnaient accès à leurs données personnelles stockées par Facebook. Ainsi, CubeYou a pu obtenir des informations précieuses sur le profil de dizaines de millions d’utilisateurs du réseau social, comme l’âge, les études, l’emploi ou les commentaires laissés. La société s’engageait donc à ce que les informations collectées ne soient pas utilisées à des fins commerciales. Or, selon les révélations de CNBC, CubeYou aurait revendu les données recueillies à des publicitaires.

Facebook, comme l’Université de Cambridge, affirment avoir été dupés. Le réseau social a annoncé avoir été contraint de suspendre CubeYou le temps d’une enquête interne. “Ce sont des allégations sérieuses et nous avons suspendu CubeYou de Facebook pendant que nous enquêtons sur eux. S’ils refusent ou échouent à notre audit, leurs applications seront bannies de Facebook”. De son côté, CubeYou dément les accusations.

Les exemples de sociétés qui profitent de l’accès aux données privées sur les réseaux se multiplient, alors que Mark Zuckerberg est sur le point d’être auditionné par le congrès américain sur l’affaire Cambridge Analytica. Il y a quelques jours, Facebook avait suspendu AggregateIQ, société étroitement liée à Cambridge Analytica, accusée d’avoir oeuvré pour le camp du Brexit. Plus que jamais, la capacité de Facebook à protéger nos données personnelles est remise en cause.

Source.