À la fin du mois de mars, le câble sous-marin ACE a été endommagé, laissant une partie de l’Afrique de l’Ouest sans Internet. ACE vaut pour Africa Coast to Europe. C’est un câble qui permet de servir la côte Ouest de l’Afrique et qui est géré par un consortium de 19 opérateurs et administrations, dirigé par Orange.

Les dégâts ont eu lieu au niveau des côtes mauritaniennes, entraînant une forte baisse de la bande passante pour ce pays, ainsi que 10 autres pays voisins. De son côté, la Mauritanie a passé deux jours sans accès à Internet d’après un article publié par la société Dyn. La Sierra Leone a également été touchée, mais pour une durée moins longue que sa voisine.

Dans la même catégorie

coupures internet Mauritanie

Comme le précise The Verge, cette coupure peut sembler insignifiante, mais elle présente la fragilité des infrastructures sur lesquelles peuvent se reposer de nombreux pays d’Afrique. Bien que cette partie du monde soit une terre d’innovation, elle est encore majoritairement dépendante d’initiatives occidentales, souvent européennes, ou françaises. Le manque d’investissement dans des solutions terrestres, et l’absence de projets poussent également des entreprises à venir proposer des accès aériens.

C’est le cas de Google avec ses ballons, mais aussi de Facebook et ses drones solaires. De son côté, SpaceX a également une solution qui va dans ce sens, mais avec un réseau de 4 000 satellites. Ce dernier devrait être opérationnel pour 2020.