Les voitures autonomes font beaucoup parler en ce moment. Deux accidents mortels ont récemment eu lieu, l'un impliquant un véhicule Uber et l'autre une Tesla Model X dont le mode Autopilot était activé. Suite à ces événements, l'État d'Arizona (lieu de l'accident du premier véhicule), a interdit à Uber la poursuite de ces tests pour une durée indéterminée.

L'Arizona, le Nevada ou encore le Michigan font partie des États ayant assoupli la réglementation pour la circulation des voitures autonomes. Aujourd'hui, c'est la Californie qui a décidé de modifier la réglementation actuelle pour que les essais puissent aussi avoir lieu sans qu'il y ait besoin d'un opérateur à bord du véhicule en circulation. De fait, les voitures seront réellement autonomes. Avant la mise en circulation, les véhicules concernés devront néanmoins obtenir une autorisation auprès du département des véhicules motorisés. Ils auront également l'obligation de mettre en place un contrôle à distance afin qu'une personne puisse prendre le contrôle du véhicule en cas de problème.

Cette nouvelle réglementation avait été votée le 28 février par l’Office of administrative law california qui avait annoncé une entrée en vigueur à partir du 2 avril 2018. Le département des véhicules motorisés de Californie peut donc commencer à délivrer des licences permettant de tester des véhicules autonomes sans chauffeur.

Une nouvelle qui devrait ravir les entreprises comme Google, Nissan, ou Uber, qui investissent des sommes astronomiques pour finaliser leurs tests.

Source.