Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron concernant le budget d'1 milliard et demi d'euros pour faire de la France un des pays leaders de l'intelligence artificielle, de grandes entreprises technologies ont suivi le mouvement et confirment l'ambition du Président de la République.

En janvier, Google annonçait impliquer la France dans différents projets et ainsi augmenter ses effectifs de 50%. Aujourd'hui c'est DeepMind, filiale de Google, spécialisée dans l'apprentissage automatique qui va ouvrir son premier laboratoire parisien en septembre.

Un peu plus tôt, Emmanuel Macron avait annoncé l'arrivée de Samsung dans la capitale, qui y installera son centre de recherche en IA. Il s'agira du troisième plus grand centre de recherche de Samsung dans le monde.

Enfin, Fujitsu a annoncé souhaiter « renforcer son implication en France, en étendant les activités de son centre d'excellence en intelligence artificielle sur le campus de l'École Polytechnique à Paris Saclay. »