Trois utilisateurs ont demandé une poursuite judiciaire contre Facebook pour l’enregistrement des historiques d’appels et de SMS sur l’application Messenger. D’après Reuters, ils espèrent pouvoir transformer leur poursuite en recours collectif.

Alors que le plus grand réseau social du monde doit faire face à la plus terrible crise qu’il ait connue suite aux révélations faites sur les agissements de l’entreprise Cambridge Analytica. Une crise de confiance qui n’est pas près de s’arrêter puisqu’en récupérant ses données, un utilisateur a découvert que Facebook Messenger conservait un journal de ses appels et de ses SMS sur Android.

Dans la même catégorie

Effectivement, l’application de messagerie de Facebook sur Android permet de tout conserver au même endroit. Néanmoins, Facebook assure que les données collectées le sont avec le consentement de l’utilisateur. Il y a obligatoirement une procédure dite d’opt-in.

Dans les faits, il y a de fortes chances que la demande des trois utilisateurs n’aboutisse pas, tout simplement, car les conditions d’enregistrement semblent légales. Le seul point sur lequel la justice pourrait s’attarder, c’est sur le fait que Facebook précise clairement (ou non) ce qui découlera de l’utilisation de son application Messenger sur Android, ou si les utilisateurs sont induits en erreur.

Quoi qu’il en soit, la tempête ne fait que commencer pour la société de Mark Zuckerberg qui va devoir combattre sur de nombreux fronts.