“Si Telegram était un pays, il aurait été le sixième pays du monde”. Pavel Durov, le PDG de l’application de messagerie a annoncé sur le blog officiel de Telegram, que le nombre d’utilisateurs actifs par mois avait atteint pour la première fois les 200 millions.

Telegram est encore bien loin des deux messageries de Facebook, Messenger et WhatsApp qui totalisent plus d’un milliard d’utilisateurs par mois. Cependant, l’application a doublé son nombre de membres depuis 2016. Une augmentation louable compte tenu du fait que Telegram n’use, depuis sa création, d’aucune publicité. « Nous atteignons ce jalon grâce à vous, nos utilisateurs. Nous n’avons jamais fait la promotion de Telegram avec des publicités, ce qui fait que ces 200 millions de personnes sont sur l’application parce que vous les avez invités », s’est félicité Pavel Durov.

Une réussite que le PDG attribue à une politique de protection des données personnelles. Lancée en 2013, Telegram est la première application de messagerie à proposer un chiffrement de bout-en-bout. Dans un tacle à peine dissimulé à son grand rival Facebook, en plein scandale Cabridge Analytica, Durov a mis en avant la sûreté de Telegram. « Depuis le jour de notre lancement en août 2013, nous n’avons pas divulgué un seul octet des données personnelles de nos utilisateurs à des tiers », a-il confié.

SOURCE.