Il y a une semaine, nous apprenions qu’un accident entre une cycliste et une voiture autonome Uber avait causé le décès d’une femme à Tempe en Arizona. Suite à ce dernier Uber avait décidé de stopper temporairement ses tests à Pittsburgh, San Francisco ou encore Toronto.

Cet accident avait surtout relancé les débats liés à la sécurité des voitures autonomes et d’une manière plus générale la technologie face à l’humain, notamment suite à la diffusion de la vidéo par la police locale sur son compte Twitter.

Dans la même catégorie

Ce 27 mars, Bloomberg dévoile que l’État d’Arizona a ordonné à Uber de cesser indéfiniment les tests de conduite des voitures autonomes dans l’État. Dans une lettre écrite par Doug Ducey, gouverneur d’Arizona à Dara Khrosrowshahi, il est expliqué que l’accident survenu est un « manquement indiscutable aux normes de sécurité publique. […] la sécurité publique doit être la première priorité pour tous ceux qui utilisent cette technologie dans l’État. »

Cette décision est un obstacle important pour Uber qui a déjà stoppé volontairement les tests. Le redémarrage du programme s’annonce plus compliqué que prévu. Un porte-parole d’Uber déclare « nous continuons d’aider les enquêteurs de toutes les manières possible, et nous garderons un dialogue ouvert avec le bureau du gouverneur ».

L’Arizona est l’un des États qui accueille le plus d’entreprise d’automobiles souhaitant développer et tester leurs technologies de voitures autonomes. La semaine dernière, les entreprises testant des concepts similaires au Massachusetts ont été obligées de prendre quelques jours de congé.