Roberto Escobar a annoncé qu’il lançait sa propre crypto-monnaie. Baptisée Dietbitcoin, celle-ci s’accompagne d’un ebook promotionnel au récit bien particulier.

Après avoir passé plus de 11 ans en prison pour avoir été le comptable du cartel de Medellin, le frère de Pablo Escobar semble finalement prêt à lancer une crypto-monnaie appelée Dietbitcoin. Le plus intéressant n’est certainement pas le fait qu’il lance une crypto-monnaie, mais le contenu de son ebook de pas moins de 280 pages. Intitulé Pablo Escobar’s dietbitcoin – The True Story by Roberto Escobar, l’ancien comptable y raconte entre autres comment il a rencontré Satoshi Nakamoto, fondateur du Bitcoin. Prêt à débuter son ICO (Initial Coin Offering), Roberto Escobar aurait lancé la monnaie virtuelle par le biais d’une société d’investissement privée dénommée Escobar Inc.

L’ebook se consacre principalement sur la vie de son célèbre frère, autour de laquelle il participe déjà à des tours destinés au touriste, mais aussi sur le Dietbitcoin. Ainsi, Roberto Escobar raconte avoir rencontré l’homme mystérieux qui se cache sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Prétendument fondateur du Bitcoin, personne ne sait actuellement qui se cache derrière ce nom. Néanmoins, il aurait accepté de voir Roberto Escobar afin de s’associer à lui. Pour prouver ses dires, le colombien a même inclus une photographie du fameux passeport de l’homme. Déjà surréaliste, le récit ne s’arrête pas là.

Bien après sa prétendue rencontre avec Satoshi, Escobar aurait en fait découvert que le fondateur du Bitcoin était un agent infiltré de la CIA. Il en a donc déduit que la crypto-monnaie la plus populaire était une invention du gouvernement américain. S’il n’explique pas directement pourquoi ce dernier serait à l’origine de la monnaie virtuelle, il indique : « Je suis la première personne au monde…. à affirmer publiquement que Bitcoin a été créé par le gouvernement américain, et je ne serai pas la dernière personne à dire cela. Le monde va se réveiller. Le monde va voir que c’est eux qui l’ont créé. Et quand ils le verront, il sera trop tard, et quand la CIA découvrira que le monde est au courant, elle va vendre toute leur monnaie, et détruire la valeur du Bitcoin ». Il appuie son propos en précisant être sûr à « cent pour cent […] mille pour cent » que le gouvernement est derrière la création du Bitcoin. Escobar conclut en précisant que la monnaie virtuelle finira par couler tandis que sa monnaie « n’est pas une arnaque ».

La véracité du récit ne semble pas vraiment difficile à remettre en question. Par le passé, l’homme a clamé qu’il avait guéri le virus du VIH grâce à sa connaissance des chevaux.

Source.