Le 4 juin prochain, Apple présentera comme chaque année ses grandes nouveautés lors de la conférence WWDC. Alors que de nombreuses rumeurs courent sur les potentielles annonces, et qu’Apple semble avancer sur des claviers tactiles dotés d’écran OLED, il semblerait qu’Apple travaille sur ses propres écrans, une première pour la firme à la pomme !

D’après Bloomberg, l’Apple Watch serait le premier produit Apple à disposer de la technologie MicroLED. La fabrication de ces écrans se ferait d’une manière très secrète (mais surtout protégée), près du sein du siège social de la firme en Californie. Le projet nommé T159 est supervisé par Lynn Youngs, qui a déjà aidé à développer des écrans tactiles pour divers produits Apple.
Pour le moment, très peu d’écrans auraient été produits pour les tests. Des sources anonymes confient ainsi que les écrans MicroLED utilisent des écrans OLED actuels et seront plus fins, plus brillants et moins gourmands en énergie. Ils confient également qu’il y a un an le projet a failli être tué, car ces écrans sont beaucoup plus difficiles à produire que les écrans OLED traditionnels. De plus, ces derniers ont un coût important et Apple n’est pas à l’abri d’un problème qui pourrait faire disparaître le projet.

iPhone x

Les écrans ne devraient voir le jour que dans plusieurs années, mais Apple pourrait ainsi ne plus avoir besoin de commander les éléments essentiels de ses appareils chez d’autres constructeurs. Apple se démarquera ainsi dans un marché ultra-concurrentiel et se positionnera en concurrence directe avec LG ou Samsung, qui produit déjà ses propres écrans OLED ainsi que le MicroLED.  La production de masse sera très probablement externalisée, car l’usine de Californie est trop petite.  Apple sera ainsi propriétaire de la technologie et pourra l’utiliser dans tous ses produits dotés d’un écran.

Cette nouvelle pourrait nuire aux grands producteurs d’écrans comme Samsung Electronics Co, Japan Display Inc ou encore LG Display Co. L’annonce de cette rumeur a déjà eu des effets négatifs comme la baisse des actions d’Universal Display Corp.