Des spécialistes en sécurité informatique ont publié un rapport démontrant que plus de 50 000 sites web seraient infectés. Pour les hackers, l’objectif est d’utiliser des infrastructures web qui ne leur appartiennent pas pour miner tranquillement de la cryptomonnaie.

Les hackers sont toujours plus en plus inventifs quand il s’agit de cryptomonnaie. Cette monnaie virtuelle est le résultat d'un schéma mathématique complexe qui demande beaucoup de calculs pour être obtenue. Les ressources matérielles nécessaires pour réaliser cette tâche doivent être très puissantes et coûtent très cher, et cela sans compter le prix de l’électricité nécessaire pour les alimenter. C’est pourquoi les hackers cherchent un moyen de réaliser ces calculs sans avoir à investir dans un équipement informatique haut de gamme.

Dans ce domaine, on peut dire qu'ils ne manquent pas d’idées. On a même pu voir un groupe de hackers réussir à s’emparer des serveurs Tesla pour miner de la cryptomonnaie. Une autre alternative consiste à utiliser le processeur des appareils utilisés par les personnes qui naviguent sur internet. Lorsqu’un site web s’affiche sur un navigateur comme Google Chrome, une partie code source est traitée par le serveur sur lequel est hébergé le site, et l’autre partie est traitée par le navigateur lui-même. Il est donc possible pour un site web de faire travailler le processeur et ainsi miner de la cryptomonnaie. Cette technique est connue sous le nom de cryptojacking.

Les chercheurs de la société Mursch ont identifié 50 000 sites qui exécuteraient discrètement un script un arrière-plan. D’après eux, un grand nombre de sites web considérés comme légitimes feraient partie de la liste. Ils ont également précisé que plusieurs sites s’étaient déjà débarrassés du malware de cryptojacking, mais qu’il en reste encore beaucoup qui sont infectés.

Certains navigateurs ont décidé de réagir face à ce problème. Opéra développerait actuellement une option « NoCoin » qui empêchera le navigateur d’exécuter des scripts visant à produire de la cryptomonnaie.

Source.