Digital

Washington devient le premier État à adopter une loi pour protéger la neutralité du net

L'Etat de Washington fait de la résistance

Quelques semaines après l’officialisation de l’abrogation de la neutralité du net, l’État de Washington réplique. Le gouverneur Jay Inslee, a signé une loi pour interdire aux fournisseurs d’accès internet (FAI) de bloquer, ralentir ou faire payer certains accès à des sites internet.

Depuis l’annonce de la fin du principe de neutralité du net, beaucoup s’inquiètent des conséquences sur la liberté numérique et la liberté d’expression. Des associations, des procureurs, et des grandes entreprises ont lancé plusieurs recours contre la décision de la Commission fédérale des communications (FCC). C’est désormais au tour des autorités locales de montrer leur désaccord, Washington en tête. 

L’État est devenu le premier à légiférer sur le sujet en votant, lundi 5 mars, une loi pour protéger la neutralité du net. D’autres états ont pris des mesures allant dans ce sens mais aucun d’entre eux n’était allé aussi loin. Les gouverneurs du Montana, de New York, du New Jersey, du Vermont et d’Hawaï ont interdit à leurs services publics de faire affaire avec des fournisseurs qui ne respectent pas la neutralité du Web. Des projets de loi similaires sont également en préparation dans 25 autres États. 

Cependant la bataille judiciaire est loin d’être terminée puisque la Commission fédérale des communications (FCC) a inscrit une clause interdisant les États à créer leur propre loi. Toutes ces initiatives peuvent donc être contestées devant les tribunaux. 

Source.

Send this to a friend