Le mois dernier, les chauffeurs Uber se sont mobilisés en France pour se battre contre leur salaire minimum qui est très faible. Mais cette situation n'est pas propre à la France seulement. Aux Etats-Unis, le MIT Center for Energy and Environmental Policy Research a lancé une étude et interrogé 1150 chauffeurs, pour mettre en avant leurs faibles revenus.

En effet, 74% des chauffeurs sont atteints de ce problème. Selon cette étude, le taux horaire moyen d'un chauffeur Uber est de 3,37 dollars. De fait, l'étude estime qu'après avoir soustrait les dépenses issues de l'essence et des charges, ce revenu était plus bas que le salaire minimum aux Etats-Unis.

Dara Khosrowshahi, CEO d'Uber a ensuite réagit sur Twitter, en publiant le tweet ci-dessous, dans lequel il déforme l'acronyme de MIT (Massachusetts Institute of Technology) et le transforme en Mathematically Incompetent Theories.

Tweet Uber CEO

Le Tweet du CEO d'Uber, Dara Khosrowshahi

Cette réaction a été jugée non professionnelle par certains. Khosrowshahi ajoute un lien vers l'analyse faite par Jonathan Hall, Economiste en chef chez Uber. Il mentionne aussi les analyses faites par l'entreprise en partenariat avec Princeton et Stanford. Ces dernières mettent en avant des chiffres bien plus hauts, atteignant 19 à 21 dollars par heure.

Stephen Zoepf, responsable de cette étude menée par MIT, déclare qu'il est possible que les questions sur le taux horaire aient mal été interprétées par les chauffeurs, créant un écart entre les résultats de MIT et ceux d'Uber. Il promet à l'agence de presse Reuters qu'une analyse plus profonde de l'étude sera faite et que de nouveaux résultats seront publiés bientôt.

Source