Facebook teste Messenger Broadcast, un outil d'envois massifs de messages
Réseaux Sociaux

Facebook teste Messenger Broadcast, un outil pour les PME d’envois massifs de messages

Une manière de monétiser son service de messagerie aux 1,3 milliard d’utilisateurs.

David Marcus, le responsable de Facebook Messenger l’avait annoncé en début d’année : une des grandes tendances pour 2018 sera de faire de Messenger un canal marketing pour les entreprises.

Cette vision commence à prendre forme alors que les informations se multiplient concernant le nouveau format publicitaire que Facebook teste actuellement sur Messenger et dont nous vous parlions en novembre dernier.

Intitulé “Messenger Broadcast”, il permet aux entreprises d’envoyer massivement des messages à tous les utilisateurs qui ont déjà débuté une conversation avec elles. Testée initialement en interne, cette nouvelle fonctionnalité vient d’être déployée auprès d’un petit échantillon de pages d’entreprises aux États-Unis, au Mexique et en Thaïlande.

L’outil semble cibler en particulier les petites entreprises et les commerçants, qui n’ont pas le savoir-faire ou les ressources techniques pour développer un chatbot par exemple, pour toucher leur audience. Selon Facebook, en 2017, 330 millions d’utilisateurs ont contacté des PME via Messenger.

Avec Messenger Broadcast, ces dernières pourront segmenter leur clientèle en classant manuellement leurs conversations, par exemple avec le tag “intéressé par des chaussures”, puis leur envoyer directement et de manière personnalisée leurs messages promotionnels. Le tout, sans besoin de compétence technique particulière.

Toutefois, pour éviter les spams, il ne sera possible d’écrire qu’à des utilisateurs qui auront déjà contacté au préalable l’entreprise et le nombre de messages envoyés sera plafonné.

Une stratégie de monétisation progressive

Cette nouvelle fonctionnalité, dans sa version de test, est actuellement proposée gratuitement aux professionnels… mais Facebook entend bien la rendre payante à l’avenir !

Alors que Messenger a franchi en septembre dernier le cap des 1,3 milliard d’utilisateurs, Facebook semble disposé à accélérer la monétisation de son service de messagerie. L’été dernier, le réseau social lançait déjà les “Messenger ads”, annoncé depuis de longs mois.

Le grand défi pour Facebook sera de rendre la publicité la moins envahissante possible pour éviter de faire de Messenger une application où pullulent les spams en tout genre. Il faut dire que la firme de Menlo Park est également propriétaire de l’autre grande application de messagerie, WhatsApp, qui vient tout juste de lancer… une version pour les professionnels !

Source.

Send this to a friend