Les autorités allemandes sont actuellement en train de mener une enquête concernant une cyberattaque. Des hackers sont parvenus à infiltrer les réseaux privés de la défense ainsi que du ministère de l’Intérieur. Un groupe de hackers russes surnommé Fancy Bear pourrait être à l’origine de cette attaque.

Fancy Bear est un groupe de pirates informatiques qui serait apparu en 2004. Ce groupe est relié à de nombreuses cyberattaques d’ordre national et mondial. Plusieurs attaques sont attribuées à ce groupe comme L’OTAN, le site « En marche » d’Emanuel Macron ou encore l’agence nationale anti dopage. Bien qu’aucun élément ne permette de l’affirmer, des rumeurs circulent comme quoi Fancy Bear serait influencé par le gouvernement russe. Cette idée se renforce quand on s’aperçoit que les Russes sont souvent liés aux affaires de cyberattaque comme lors des Jeux olympiques de Peyongchang, où des hackers russes se seraient fait passer pour la Corée du Nord.

Selon plusieurs médias allemands, Fancy Bear serait responsable d’une attaque massive orchestrée contre l’État. Plusieurs logiciels malveillants ont été introduits dans le réseau de communication interne du gouvernement fédéral. Avec un tel accès, c’est la sécurité nationale qui est en danger. Quelques heures après l’incident, un porte-parole du gouvernement allemand s’est exprimé :  

« Nous pouvons confirmer que l’Office fédéral de la sécurité de l’information (BSI) et les services de renseignements enquêtent sur un incident de cybersécurité concernant la technologie et les réseaux informatiques du gouvernement fédéral »

Selon ses termes, l’attaque était isolée et elle a rapidement été maîtrisée. On ne dispose cependant pas d’informations supplémentaires, notamment si les hackers sont parvenus à dérober des informations sensibles. Ce n’est pas la première fois que ces hackers s’intéressent au gouvernement allemand. En 2015, Fancy Bear était déjà soupçonné d’avoir piraté la chambre basse du parlement allemand ainsi que le parti politique d’Angela Merkel.

Source