Exit les bracelets et autres montres électroniques. Des chercheurs de l'université de Tokyo travaillent sur une peau électronique capable d'afficher des informations sur la santé de son utilisateur.

Appelé « e-skin », le prototype est capable de détecter et de mesurer les signes vitaux classiques, comme le rythme cardiaque. Les données mesurées sont affichées sur la peau en temps réel.

Cette peau électronique non invasive, se présente sous la forme d'un film transparent de seulement 3 micromètres d'épaisseur. Les données sont récoltées à l’aide d’une électrode placée en « nanoréseau ». Les résultats sont ensuite affichés directement sur la peau grâce à un système d'affichage LED. Les données peuvent être transmises à un smartphone afin d'être stockées, mais aussi servir pour prévenir un proche ou un médecin en cas de problème.

L'appareil a été présenté à la rencontre annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la Science au Texas, le 18 février. Le projet n'est pour l'instant qu'au stade de prototype mais les résultats sont prometteurs. Les chercheurs assurent que pour le moment, l'écran cutané n'a provoqué aucune réaction. La peau peut être étirée jusqu'à 45 %. Cela permet à l'utilisateur de ne ressentir aucune gêne lorsqu'il exécute un mouvement.

Avec le développement des soins ambulatoires, cette technologie pourrait être particulièrement utile pour les patients qui reçoivent des soins à domicile. Le professeur Takao Someya, qui dirige la recherche, espère que cette technologie pourra être commercialisée d'ici 3 ans.

SOURCE.