C’est la bonne nouvelle de ce début d’année : et si 2018 était le début de l’Age d’or de la communication ?
C’est en tout cas le message de Cision, leader mondial du Logiciel pour les RP et l’Influence, qui organisait un webinar : les nouvelles tendances de la communication (voir le replay).

Pourquoi ce regain d’intérêt pour les métiers de la communication ? Parce que malgré des années plutôt difficiles dans l’ombre du marketing, que ce soit au niveau des projets comme des budgets, les communicants vont pouvoir reprendre des couleurs et apporter tout leur savoir-faire, afin de mettre en place une stratégie de contenu mixée à une stratégie d’influence : une stratégie de EarnedMedia. En effet, les pratiques marketing, notamment la publicité, ne suffisent plus à générer de l’intérêt pour une marque : nous sommes passé à l’ère de la recommandation, de l’engagement, de la confiance.

Les 5 points à retenir du webinar

1 – Rétablir le paradoxe médias

Le paysage médias se divise en trois catégories, à savoir : le Paid, le Owned et le Earned Media. Si les consommateurs sont globalement lassés de la publicité et accordent davantage leur confiance au Earned Media, force est de constater que les entreprises investissent encore aujourd’hui majoritairement dans le Paid et le Owned Media. Le manque de mesure et la difficulté à obtenir un retour sur investissement court terme et direct du Earned Media peuvent expliquer cet arbitrage.

paradoxe des médias
Source : Cision.

Le 1er challenge des professionnels de la communication en 2018 est donc de rétablir ce paradoxe médias et de faire valoir leur valeur ajoutée afin d’obtenir des budgets conséquents pour la mise en place d’une stratégie d’influence permettant d’instaurer plus de confiance en la marque et d’obtenir plus d’intérêts.

2 – Les ingrédients d’une stratégie de Earned Media

Le message – Une stratégie de contenu établie est primordiale pour avoir de la visibilité dans les médias. Difficile de faire parler de soi si l’on n’a rien à dire… Les entreprises doivent réfléchir à leur Why ! Trop de marques se concentrent sur leur Who, c’est-à-dire qui ils sont, plutôt que sur leur raison d’être et le plus apporté au consommateur.

Les Relations Médias – Les journalistes et les blogueurs restent en tête dans la quête d’influence : ils disposent de supports médias variés et d’une crédibilité avérée face au public.

La confiance – La clé est d’établir un marketing de confiance auprès de sa cible : le Trust Content. Cela peut être des retours clients, des témoignages, des ambassadeurs de la marque… Les recommandations sont essentielles.

L’engagement – L’engagement autour d’une marque se fait majoritairement par le biais des réseaux sociaux, d’où l’importance pour les entreprises de bien animer ses communautés, de comprendre qui sont ses influenceurs afin de relayer plus efficacement leurs messages.

Les prises de parole – Toute opportunité de prise de parole, par le biais d’évènements ou conférences externes, est un moyen d’accroître sa visibilité et de montrer son expertise. Une marque doit avoir un ou plusieurs portes parole et les communicants doivent éduquer les membres de la Direction pour qu’ils deviennent eux-mêmes influenceurs. Etre invité à parler de sa marque est d’une grande valeur ajoutée dans les stratégies de Earned Media.

earned media acteurs prises de parole
Source : Cision.

3 – Voir les Relations Presse autrement

Les RP d’aujourd’hui – ou plutôt les relations médias – peuvent résoudre des problématiques marketing très actuelles que les professionnels de la communication doivent considérer et prendre en main, à savoir :
– La visibilité
– La confiance
– L’influence
– L’engagement

Il ne faut plus voir les RP comme l’envoi d’un communiqué de presse à une liste de journalistes : c’est devenu tellement plus que ça !

4 – Pratiquer les RP autrement

L’évolution du métier de journaliste
L’arrivée du web et des réseaux sociaux a bouleversé le métier de journaliste, avec en conséquence la perte du monopole de l’information, mais aussi un changement quant à son mode de consommation. Aujourd’hui, 94 % des journalistes affirment utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leur travail : un chiffre qui témoigne du changement considérable de la pratique des RP en 2018. Les RP 2.0 sont donc très pertinentes pour initier des relations avec les journalistes.

Professionnalisation des blogueurs
50 % des blogueurs sont insatisfaits de la façon dont ils sont contactés par les marques, et ils leur reprochent leur manque d’estime et de reconnaissance en général. Il est important que les marques fassent l’effort de comprendre le blogueur, de se renseigner sur sa ligne éditoriale et sur le contenu qu’il publie afin d’optimiser au mieux le message qu’il pourra diffuser par la suite. Comprendre les motivations du blogueur, développer des partenariats forts avec certains et trouver comment construire une relation gagnant/gagnant est le début d’une bonne stratégie.

5 – Une stratégie d’influence nécessite…

– Du relationnel,
– Du digital,
– De la reconnaissance,
– Des outils de veille.

Il est indispensable pour les communicants d’élaborer une stratégie d’influence solide, et d’élargir leurs frontières de façon générale. Les équipes de RP, de communication et de marketing doivent travailler ensemble pour développer au mieux leur stratégie d’influence et ainsi entamer le virage de la transformation digitale. N’hésitez pas, si vous souhaitez, à écouter le Webinar sur les nouvelles tendances de la communication 2018.

Send this to a friend