Application Technologie

Google pourrait bien se lancer dans les jeux vidéo avec Yeti

Google arrive dans le game !

La société Alphabet qui n’est autre que la société mère de Google pourrait bien être en train de travailler sur Yeti, un service de streaming de jeux par abonnement. Il pourrait être utilisé sur un appareil Chromecast, ou sur une console que Google serait actuellement en train de développer d’après le site The Information.

À l’heure actuelle, les deux leaders du marché du jeu vidéo sont Sony et Microsoft avec leurs consoles respectives. Une évolution importante devrait d’ailleurs avoir lieu prochainement en ce qui concerne les manettes de Playstation VR. Ces deux marques ont su convaincre leurs utilisateurs au fil des années pour finalement s’imposer comme référence dans ce domaine. Elles risquent cependant d’être bousculées par l’arrivée imminente de Google sur le marché.

Il semblerait que la société de Sundar Pichai cherche à diversifier ses services. Après l’annonce de la société Chronicle pour aider les entreprises à sécuriser leurs données, elle s’intéresse maintenant au secteur des jeux vidéo. Le mois dernier, Google a embauché Phil Harrison, un ancien concepteur de jeux vidéo chez Microsoft et Sony. En revanche, la société ne s’est pas exprimée sur le rôle qu’il aurait dans l’entreprise.

Le service de Google, baptisé Yeti, sera bien différent de ce qui existe aujourd’hui. En effet, le plan sur lequel à travaillé la société implique l’utilisation de serveur cloud pour diffuser les jeux aux utilisateurs grâce à une connexion internet. Plus besoin de télécharger des jeux pour pouvoir y jouer, il suffit d’une connexion et d’un écran. Cette technologie permet de se débarrasser des contraintes hardware.

Plusieurs développeurs de jeux auraient déjà été contactés par Google. Pour le moment nous ne savons pas s’ils ont prévu de développer des jeux spécifiques pour Yeti ou si les jeux existants pourront être adaptés. On attend avec impatience des informations officielles de la part de Google qui ne s’est pas exprimée à l’heure actuelle.

Send this to a friend