L’égalité des genres et le sexisme sont des sujets d’actualité. En 2016, plusieurs collaborateurs de Google se sont unis pour lutter contre le sexisme. Ils ont ainsi créé « Lady Day » : une journée où les employés étaient invités à ajouter le terme « Lady » devant leur intitulé de poste.

En Finlande, l’agence de création Hasan & Partners s’est associée avec la branche finlandaise de Plan International, une agence humanitaire pour créer un clavier un peu particulier. Sheboard est un clavier qui effectue des suggestions de mots afin de stimuler la confiance des jeunes filles.

C’est simple, si vous tapez « femme» le mot qui suit est lead, si vous tapez « ma fille est » la suggestion suivante sera « forte ».

Capture d'écran du clavier sheboard avec le début de phrase "ma fille est.."

Capture d'écran du clavier sheboard avec le début de phrase "les filles peuvent être.."

Le clavier modifie également les phrases souvent associées aux femmes comme par exemple « ma petite princesse », qui sera remplacé par des mots plus forts comme « mon incroyable aventurière ». La mise en place de ce clavier, permet de soulever une question intéressante : si l’usage du langage vis à vis des jeunes filles changent en mettant davantage leur force et leur capacité, changeront-elles leur façon de penser sur elles-mêmes ? Deviendront-elles plus confiantes ?

Cette initiative vise les parents ainsi que les frères et soeurs des jeunes femmes. Plan International confie que « si le langage affirmatif vient d’une personne proche de l’enfant, cela aura peut-être un impact plus important ». L’association espère atteindre les jeunes filles en utilisant les canaux qu’elles utilisent. Nora Lindström, coordinatrice mondiale pour le développement numérique de « Plan International » déclare que « les innovations technologiques ne changeront pas en elles-mêmes les comportements stéréotypés, mais elles peuvent aider à sensibiliser à ces questions et à soutenir l’égalité de traitement des filles et des femmes ».

Le clavier est actuellement disponible sur le Play Store de Google. Une initiative intéressante qui pourrait résonner à grande échelle.

Source : The Next Web