Dans une tribune pour TechCrunch, Anshu Sharma, un serial entrepreneur et un ancien associé de Storm Ventures explique pourquoi Amazon et Apple se différencient d’autres entreprises et sont imbattables.

Il explique ainsi que pour réussir, une entreprise a plusieurs possibilités financières. Elle peut ainsi se faire de l’argent directement auprès des utilisateurs finaux ou bien elle peut trouver un tiers intéressé par les intérêts de l’entreprise, comme les financiers, les annonceurs ou les employés, qui dans de nombreux cas sont des clients alors que l’utilisateur final est vu comme une simple mesure. Certaines entreprises ont aujourd’hui un avantage : le fossé fiduciaire. Dans un jargon financier, un conseiller fiduciaire est une personne qui a le pouvoir et l’obligation de placer l’intérêt de l’entreprise avant le sien.

Apple et Amazon se distinguent par le fait que leurs revenus sont directement générés par le consommateur. Pour Apple, si vous achetez une application dans l’Apple Store bien qu’elle provienne d’un tiers, c’est Apple qui vous la vend. L’entreprise vérifie que l’application est sécurisée et fonctionne avant de vous la proposer.
Avec Amazon, Jeff Bezos crée de la valeur pour les consommateurs. Il réalise ainsi ses revenus et ses profits en vendant également directement aux consommateurs.
La principale source de revenus d’Apple et Amazon provient ainsi de leurs ventes directes aux consommateurs. Ces deux entreprises placent les clients devant les annonceurs.  Les entreprises qui gagnent de l’argent en passant par des tiers ne sont pas considérées comme des fiduciaires. Elles essaient de faire le nécessaire pour les consommateurs oui, mais au final elles peuvent toujours faire des économies.

Amazon et Apple profitent ainsi de leurs ventes directes en se lançant dans de nouveaux marchés comme la santé et la finance pour Apple. L’avantage de cette dernière est que la marque inspire confiance aux utilisateurs, qui ne seront ainsi pas étonnés de retrouver Apple dans des marchés où on ne l’attend pas.
Avec Apple Wallet ou encore l’application Santé dans vos iPhone, Apple ne gagne pas d’argent en revendant vos données à des sociétés pharmaceutiques non, Apple sert vos besoins en priorité. En vendant ses produits et dérivés aux prix forts, Apple n’a pas besoin de travailler avec des entreprises qui ne se sont pas alignées avec les besoins des utilisateurs finaux.

La nouvelle génération de ces entreprises fiduciaires, qui succèderont à Amazon et Apple se dessine déjà. On retrouve ainsi différentes entreprises qui basent leur business modèle sur les utilisateurs finaux. Netflix concurrence directement la télévision en proposant un abonnement à un prix  raisonnable, des contenus exclusifs, mais surtout l’absence d’intermédiaires et de publicités. Les employés de l’entreprise n’ont qu’un seul objectif : fournir un divertissement à chaque abonné.
AirBnB, qui contrairement à ses concurrents comme Expedia ou Priceline,  gagne de l’argent quand e locataire ET l’hôte sont satisfaits. Là où les gros du marché s’intéressent uniquement à de gros clients et ont une relation uniquement transactionnelle avec le consommateur final. Bien évidemment, aucun business modèle n’est à l’abri d’un problème. Avec ce modèle dit « fiduciaire » les entreprises placent bien souvent LEURS intérêts avant les vôtres.

Le petit conseil d’Anshu Sharma à tous les fondateurs d’entreprises est de « bien réfléchir à qui est le client réel par rapport à l’utilisateur. Pour lui, plus la personne qui signe le chèque est alignée avec les besoins de votre utilisateur final mieux c’est ». Si une entreprise se fie à la publicité ou à un responsable des achats, il est important de mettre en place « la culture de faire ce qu’il faut pour le véritable utilisateur final » Les entreprises qui le font créent des fossés important, quasiment impossible à battre.

La différence entre Apple et Amazon vs Google et Facebook

Portfolio/Penguin Random House

Il est ainsi intéressant de réfléchir à la question suivante : en tant que consommateur, à qui faites-vous confiance : Amazon, Apple ou Netflix qui s’enrichissent en vous faisant payer leurs produits et services ou bien à Facebook et Google qui gagnent de l’argent en vendant vos données personnelles ?

Source : TechCrunch