La plateforme a récemment annoncé qu’elle allait préciser aux utilisateurs si les vidéos qu’ils regardent sont financés par un État, que ce soit partiellement ou totalement.

Si les critères de monétisation ont récemment été revus par le site web, c’est principalement parce que YouTube souhaite tendre à plus de transparence. De par ce fait, les nouveaux critères sont plus exigeants, à l’exemple de ceux concernant l’entrée dans le programme publicitaire. Par conséquent, il faut appliquer des règles strictes portant sur le nombre d’abonnés et d’heures de visionnée certes, mais surtout le respect des règles publicitaires. En prenant la décision de signaler d’une mention les vidéos financées par des États, YouTube montre une fois de plus sa volonté de transparence auprès des annonceurs d’une part, mais principalement des utilisateurs.

Dans le billet publié sur son blog, la plateforme de vidéo précise à ce sujet : « L’un des grands objectifs de 2018 est pour nous d’assurer une meilleure transparence à notre communauté de créateurs, aux annonceurs et à ceux qui regardent les vidéos ». YouTube annonce : « Nous commencerons à diffuser des indications sous les vidéos mises en ligne par les médias d’actualités qui reçoivent un certain niveau de financement gouvernemental ou public ». Ainsi, chaque vidéo ayant été en partie financée sera labellisée d’une indication affichée en bas de la vidéo ainsi qu’au dessus de son titre.

YouTube financement États mention

YouTube explique que le système ne sera certainement pas parfait à ses débuts, mais qu’il sera amélioré avec le temps. Il est ainsi prévu que cette nouvelle fonctionnalité évolue avec le temps et les retours des personnes concernées : les utilisateurs et les créateurs de contenus.

Le service est actuellement disponible aux Etats-Unis et ne devrait pas tarder à être étendu plus largement.

Source : Blog YouTube