Le vice-président de la messagerie instantanée Messenger a annoncé que l’application n’allait pas accepter les paiements par crypto-monnaies de sitôt.

Compte tenu du fait que Messenger propose les paiements depuis maintenant un moment, les utilisateurs auraient pu s’attendre à y voir débarquer les Bitcoins, Ethereum, et autres crypto-monnaies du même type. Néanmoins, le réseau social de Zuckerberg semble plutôt faire prévaloir la prudence face à ce type de monnaies émergentes. À ce titre, la plateforme annonçait récemment qu’elle refuserait toute publicité liées aux Initial Coin Offering (ICO) ou aux crypto-monnaies. En cause, le fait qu’il y ait des risque de tromper les utilisateurs avec des contenus publicitaires fallacieux. Par conséquent, le réseau annonce vouloir attendre plus de régulation avant la mise en ligne de promotions concernant les nouvelles monnaies.

Pour Messenger, il semble en être de même si l’on se fie aux dires de David Marcus, vice-président de la messagerie Messenger. Dans une interview donnée à CNBC, Marcus explique que la raison principale de ce cette décision est le fait que : « Les paiements en crypto-monnaies sont actuellement très chers, très lents. Les divers communautés blockchain doivent résoudre ces problèmes avant que nous puissons, éventuellement un jour, faire quelque chose sur Facebook Messenger ».

Si la position actuelle de Messenger est claire, elle pourrait donc ne pas être définitive. Marcus précise aussi être grandement intéressé par les crypto-monnaies, puisqu’il en possède lui-même, et surtout, il a rejoint le conseil d’administration de Coinbase au mois de décembre dernier.

Le réseau social souhaite appliquer une politique qu’il considère lui-même comme « délibérément large », vis à vis des crypto-monnaies. Par rapport à l’intégration de ces dernières aux modes de paiements Messenger, l’on peut supposer que le réseau social souhaite aussi laisser ses utilisateurs s’approprier entièrement le paiement classique avant d’y intégrer les crypto-monnaies.

Source : CNBC