La société Possible vient de lancer une campagne visant à réduire le nombre de messages haineux qui circulent sur Twitter. Les tweets sont filtrés grâce à l’intelligence artificielle qui transforme un tweet haineux en un don à une organisation à but non lucratif.

De nombreuses plateformes ont déjà essayé de contrer les discours haineux en utilisant l’intelligence artificielle. Malheureusement, le nombre de messages malveillants qui circulent sur Twitter où Facebook est constant. Aujourd’hui, les choses pourraient changer avec l’implication d’entreprises tierces qui se lancent dans la mise en place de robots pour aider à nettoyer les réseaux sociaux que nous utilisons tous les jours.

L’entreprise Possible est l’une d’entre elles. Elle vient de lancer une campagne appelée « We Counter Hate ». Cette campagne a pour objectif de lutter contre la propagation des messages haineux. Un programme basé sur l’intelligence artificielle transforme des retweets malveillants en dons pour une organisation appelée Life After Hate. Ce programme n’est cependant pas autonome et nécessite une intervention humaine pour modérer les tweets haineux une fois détectés.

Lorsqu’un modérateur décide que le message doit être retiré, le programme le remplace par le message suivant : « ce tweet de haine est maintenant contré. Réfléchissez à deux fois avant de retweeter. Pour chaque retweet, un don sera versé à un organisme sans but lucratif luttant pour l’égalité, l’inclusion et la diversité ». En plus de limiter clairement le nombre de publications haineuses, un message d’information est diffusé pour essayer de faire changer la communauté tout en permettant la récolte de dons pour une association.

L’équipe a choisi de commencer par Twitter, car il s’agirait de la plateforme où les messages de haines sont plus nombreux. Le programme devrait ensuite être déployé sur Facebook si les résultats sont concluants. On espère en tout cas que ces campagnes permettront de faire réfléchir à deux fois les personnes qui souhaitent partager un discours de haine.

Source.