Des drones policiers pour la sécurité des J.O en Corée du Sud
Technologie

Des drones policiers pour la sécurité des J.O en Corée du Sud

Maintenant il faut aussi surveiller le ciel

L’équipe chargée de la sécurité des Jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud a décidé de déployer des drones pour attraper d’autres drones sur l’événement. Pour s’assurer du bon déroulement des épreuves, les autorités ont décidé de mettre en place un service de sécurité aérienne grâce à l’utilisation des drones.

De plus en plus de personnes possèdent un de ces objets volants à quatre hélices. La technologie est en train de se démocratiser et il est aujourd’hui possible de devenir l’acquéreur d’un drone pour quelques dizaines d’euros. C’est ce qui inquiète particulièrement les personnes en charge de la sécurité pendant les deux semaines durant lesquelles se déroulent les épreuves olympiques. Ils ont ainsi pris des mesures pour éviter qu’un objet volant non identifié vienne perturber les athlètes.

Derrière ces mesures se cache une véritable problématique qui concerne ces appareils. Les pires scénarios envisagés par les forces de l’ordre incluent un drone transportant une bombe vers un bus rempli de participants. Ce scénario a d’ailleurs été mis en pratique au cours d’un exercice de l’unité d’élite du SWAT. L’équipe a réussi à détruire le drone avant qu’il puisse atteindre le véhicule.

Les autorités des JO ont mis en place une zone d’exclusion aérienne autour des jeux. Elles se réservent donc le droit d’intervenir au cas où un aéronef non autorisé est aperçu dans cette zone. Un radar de détection ainsi qu’un brouilleur ont été mis en place. Un hélicoptère est même prêt à entrer en action pour le détruire en cas d’urgence extrême. Plusieurs drones capables d’attraper un autre drone ont également été déployés pendant toute la période des jeux. Ces appareils plus puissants que la plupart de ceux qui sont vendus dans le commerce portant des filets qui stoppent instantanément les hélices du drone suspect en cas de contact.

Source.

Send this to a friend