En juillet dernier, Google lançait son application Blocks, permettant de créer des objets 3D en VR. Elle rend accessible à tous la création d’éléments en 3D, sans avoir besoin d’utiliser des outils techniques, grâce aux casques HTC Vive et l’Oculus Rift.

Google vient de lancer une nouvelle version sur Steam et le Store Oculus contenant de nouvelles fonctionnalités qui rendent l’application « encore plus facile à utiliser ».

Le choix de l’environnement 

Les 3 nouveaux environnement qui s'ajoute au désert sur Blocks

Pour ceux qui ont été déjà utilisés l’application, vous étiez peut-être fatigué de créer des éléments dans un désert, Google va changer ça ! Blocks dispose à présent de trois nouveaux environnements : une version nocturne du désert, un environnement noir et un autre blanc. Blocks se rappellera du dernier environnement utilisé et l’appliquera automatiquement lors de votre prochaine utilisation.

L’assemblage facilité 

De nombreux utilisateurs ont jugés que le comportement de Blocks était souvent « imprévisible ou difficile à contrôler ». Google a pris en compte cette remarque et a donné accès à des versions prototypes de nouvelles fonctionnalités. Elles sont disponibles via l’icône bécher tout en bas du menu Blocks. Google précise que ces dernières sont des prototypes et que des petits bugs peuvent avoir lieu. En voici une liste :

  • Annuler ou rétablir une étape dans une sélection multiple :

Google Blocks

  • Activer le wireframe lors d’un maillage étendu :

Google Blocks

  • Insérer une règle pour mesurer les objets :

Google Blocks

  • Afficher des grilles d’espace afin de pouvoir placer vos objets dans le monde réel :

Google Blocks

  • Supprimer des bords, des faces et des sommets :

Google Blocks

  • Boucle de subdivision : permet de diviser un objet avec précision :

Google Blocks

  • Activer les faces non-coplanaires : permet d’eviter la création de triangles supplémentaires :

Google Blocks

Avec cette mise à jour, Google répond aux demandes des utilisateurs et essaie de faciliter et moderniser la modélisation 3D.

Source : Google