Il y a un peu plus d’un an, le premier camion d’Uber sans conducteur réalisait son premier voyage et les résultats étaient positifs. En 2017, la firme américaine présentait Uber Elevate son concept de voiture volante qui devrait être développé d’ici 2020 à Dubaï et Dallas. L’entreprise annonçait également l’achat de plus de 20 000 véhicules autonomes de la marque Volvo.

Le PDG d’Uber Dara Khosrowshahi a donné plus d’informations sur les avancées de ces innovations dans une interview avec Bloomberg. Ce dernier a ainsi confié son optimiste quant aux voitures autonomes, qu’il espère mettre en service d’ici 18 mois, tout en étant conscient que l’autonomie de toutes les voitures n’est pas garantie. Dans la ville de Tempe à Arizona, certains clients Uber peuvent d’ores et déjà commandé des voitures sans conducteurs. La voiture est autonome oui, mais deux ingénieurs sont présents à bord en cas d’urgence.

Dara Khosrowshahi prévoit que « pour 5 % des trajets tout va se mettre en place et nous allons envoyer une voiture ». Pour ces 5 %, il estime qu’il faudra environ 5 ans pour que les villes dans lesquelles les voitures seront déployées soient correctement cartographiées. Au lancement, le client aura ainsi le choix en voiture autonome et un conducteur réel. L’omniprésence des voitures autonomes Uber devrait prendre 10 à 15 ans.

Le deuxième projet de la firme concerne Uber Elevate, une voiture volante à l’apparence d’un hélicoptère qui devrait être disponible d’ici 10 ans.
Il confie  « dans cinq à sept ans, nous pensons à un endroit où les gens normaux penseraient à prendre ces voitures volantes. Ce sera le début ». L’objectif d’Uber étant ainsi de créer une habitude, un réflexe afin de pouvoir développer son projet à une échelle plus importante.

Dara Khosrowshahi qui est arrivé à la tête d’Uber l’été dernier a également confié qu’il souhaite revenir à la normale après l’année de tourmente que l’entreprise a vécu en 2017.

Source : GeekWire