Technologie

Alstom teste l’automatisation des trains de marchandises

Le conducteur sera toujours présent.

La société française spécialisée dans les transports ferroviaires (tramway, trains et métros) a récemment communiqué sur le fait qu’elle allait tester une conduite automatique de train aux Pays-Bas. C’est en effet avec les opérateurs néerlandais ProRail et Rotterdam Rail Feeding (l’équivalent de nos RFF et Fret SNCF) qu’Alstom a signé un accord pour conduire une manœuvre grandeur nature.

L’accord qui consiste pour Alstom d’utiliser les infrastructures néerlandaises, a pour objectif de tester « l’exploitation automatique des trains » (système ATO). Technologie qui ne faut pas confondre avec « autonomie ». Puisque le système ATO consiste à automatiser la conduite du train pendant que le conducteur effectue une supervisation du système dans son ensemble. Derrière ces tests, Alstom souhaite optimiser l’exploitation ferroviaire, réduire la consommation d’énergie tout en apportant confort et modernité au réseau ferroviaire.

Comme l’accord avec la Rotterdam Rail Feeding, ces tests sont réalisés avec des trains de fret pour le transport de marchandises. Le système ATO n’est pas nouveau puisqu’il est déjà utilisé au sein de plusieurs métros comme certaines branches du métro londonien. Cependant, ce n’est pas (encore) le cas du métro parisien ou lyonnais qui utilise encore un autre système moins poussé.

Les trains équipés de l’ATO circulent à des intervalles plus rapprochés, ce qui augmente la capacité du réseau ferroviaire et permet de réduire la consommation d’énergie, car les trains circulent de manière plus uniforme. Les essais aux Pays-Bas devront montrer une démonstration des trains équipés de ce système pour ensuite pouvoir le vendre à des opérateurs comme Fret SNCF ou Rotterdam Rail Feeding. Mais cela implique à Alstom de s’adapter à des réseaux ferroviaires parfois construits il y a plus d’un siècle.

Le secteur ferroviaire est une des industries les plus en avance en matière de technologie, mais peu regardé par rapport à l’aérospatial ou l’automobile qui communiquent énormément sur leurs ambitions et prototypes. À l’instar de Boeing, Uber ou encore Tesla.

Sources : Alstom RP / BBC / Rail Passion.

Send this to a friend