Des chercheurs spécialisés en acoustiques ont mis au point un dispositif capable de faire flotter de petits objets dans les airs. Ils parviennent à réaliser cet exploit grâce à des ondes acoustiques synchronisées et en contrôlant leur direction.

Si vous vous êtes déjà approché un peu trop près d’une grande enceinte, alors vous avez sûrement ressenti la puissance que peut fournir une onde sonore. Il s’agit d’une vibration de l’air qui se déplace dans une direction. Avec les avancées scientifiques, les spécialistes parviennent peu à peu à maîtriser cette vibration. Il y a quelques années déjà, des chercheurs ont mis au point un canon à son. Une arme passive capable d’étourdir une personne en contrôlant la direction et la puissance des ondes acoustiques envoyées.

L’équipe de l’université de Bristol s’est également intéressée à ces ondes. Ils ont mis au point un dispositif en forme de parabole dans lequel un objet peut tenir en lévitation. Pour cela, ils ont disposé plusieurs petits haut-parleurs de façon à créer un vortex avec les ondes qu’ils dégagent. Les chercheurs la décrivent comme une « tornade de son faites d'une structure en forme de twister avec un son fort entourant un noyau silencieux ». Cette caractéristique va permettre de faire flotter dans les airs un objet qui se trouve au centre du noyau silencieux.

Ils ont finalement réussi à tenir une bille de polystyrène de deux centimètres de diamètre en lévitation dans leur dispositif avec des ultrasons de 40kHz. Une fréquence que seules les chauves-souris sont capables de percevoir. L’oreille humaine n'est sensible qu'aux ondes sonores comprises entre 20Hz et 20kHz. Un humain qui observe cette expérience n’entend donc aucun son lors de la lévitation de la bille. Ce qui lui donne probablement un côté assez impressionnant.

L’équipe explique qu’il est tout à fait possible de faire flotter des objets plus gros et plus lourds en créant un vortex plus important avec de la puissance acoustique supplémentaire. Cette technologie pourrait être utilisée pour le contrôle sans contact de médicaments ou d’instruments microchirurgicaux dans le corps, mais également pour l’assemblage dans les chaînes de production et bien plus encore.

Source.