Application

Sortez du cadre, imaginez de nouveaux business avec la blockchain !

Actuellement, on parle beaucoup de Bitcoin et de la flambée de son cours autant que des autres cryptomonnaies dont la volatilité fait bondir et réagir tous les acteurs de la scène économique et financière. Mais la technologie sous-jacente qu’est la blockchain reste encore largement sous représentée dans les discussions. Pourtant c’est bien cette technologie qui porte en elle les gènes de la disruption de nombreux business qu’il s’agisse des banques, des assurances, des notaires ou des avocats, bref de tous les intermédiaires et tiers de confiance y compris les GAFA.

Une vision trop simpliste de l’utilisation de la blockchain

Simpliste n’est peut-être pas le bon terme mais en tout cas les entreprises ont une fâcheuse tendance à envisager la blockchain comme un moyen de faire ce qu’ils savent aujourd’hui pour le faire autrement. Prenons par exemple le secteur bancaire, pour ne citer que lui, les réflexions portent sur l’opportunité d’utiliser la blockchain pour remplacer les systèmes existant de transfert d’argent ou pour automatiser des tâches à faible valeur ajoutée. Or dans ce cas, la blockchain n’est pas forcément la meilleure réponse technologique pour répondre à ces enjeux, le plus souvent il existe des alternatives qui peuvent être plus pertinentes, mais surtout on aborde la blockchain par l’angle technico-technique (de la simple tuyauterie) et moins par les capacités qu’elle apporte pour décentraliser une activité, rendre les choses plus transparentes ou encore apporter plus de confiance sans aucun intermédiaire.

Même en sortant du monde de la banque et en élargissant, nombreuses sont les entreprises, les startups en particulier, qui envisagent d’introduire la blockchain dans leur plateforme car elles entrevoient cela comme un moyen de pouvoir lever des fonds en cryptomonnaies par le biais d’une ICO (Initial Coin Offering). Ainsi pour celles qui ont déjà développé un business et un produit ou service digital, elles cherchent uniquement à faire la même chose qu’elles font aujourd’hui mais en utilisant de la blockchain. Un peu comme ces startups qui depuis de nombreux mois vendent le fait qu’elles ont un produit révolutionnaire car il contient de l’intelligence artificielle, mais le plus souvent il ne s’agit que d’un prétexte marketing qui les aide à « draguer » les investisseurs potentiels. Le pire, c’est que dans certains cas les startupers n’ont strictement rien compris ni à l’utilité de la blockchain ni à ses fondamentaux et encore moins à l’impact qu’elle peut avoir à terme sur la manière dont ils font du business. J’ai ainsi régulièrement des échanges avec des entrepreneurs qui me demandent de les aider pour « mettre » leur business sur la blockchain sans qu’ils n’aient aucune idée de ce que cela implique, leur seul objectif étant de pouvoir lever des fonds !

Sortir du cadre pour imaginer de nouveaux business

Au bout du compte, la véritable disruption liée à la blockchain viendra de ceux qui sauront sortir complètement du cadre et imaginer de nouveaux produits ou services grâce aux capacités de cette technologie.

Pour mieux se figurer ce que cela veut dire, il suffit de revenir à l’invention de TCP/IP dans les années 70. À l’époque cette technologie a été inventée pour échanger des paquets de données d’un ordinateur à un autre dans des endroits distincts du monde, et avec un objectif principal servir de moyen d’échange entre chercheurs. Et puis, on a commencé à se dire que grâce à cette innovation, il devenait possible, et même intéressant, de s’échanger du texte entre deux ordinateurs, le mail venait de voir le jour. Ensuite, on a déterminé qu’au-delà d’un simple échange de mail, il était possible de rendre disponible pour n’importe qui une étude, un article ou un résultat de recherche au travers d’une page web statique. Ce faisant, les évolutions successives de l’informatique et des réseaux ont permis d’amener le web dynamique et interactif avec ce qu’on connait aujourd’hui c’est à dire le e-commerce, les réseaux sociaux ou encore le paiement en ligne. Qui aurait pu imaginer en 1974 que ce qui était au départ une révolution pour les universitaires allait donner lieu à que nous connaissons de l’internet de nos jours. Il aura ainsi fallu une trentaine d’années pour que TCP/IP transforme en profondeur notre société et exprime le maximum de son potentiel de disruption.

Pour rappel, la blockchain est souvent comparée à TCP/IP pour les capacités techniques et l’infrastructure qu’elle apporte. L’enjeu est donc bien là, ceux qui disrupteront leur secteur ou qui apporteront un produit ou service révolutionnaire grâce à la blockchain sont ceux qui sortiront complètement du cadre des possibilités de notre monde actuel pour imaginer quel futur sera possible avec la blockchain !

À terme, la disparition de l’entreprise au profit de la communauté

Se lancer dans un projet basé sur la blockchain peut amener à la disparition complète de l’entreprise qui s’y confronte. Souvenez-vous toujours que la blockchain permet de supprimer les intermédiaires, dans certains cas elle en amène de nouveaux mais poussé au bout du bout, la blockchain peut faire totalement disparaître l’entreprise qui a créé son business en se basant dessus. Je sais cela peut sembler relever de la science-fiction mais dans l’absolu c’est une hypothèse qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Prenons un exemple pour illustrer ce point qui me semble être le plus disruptif. Imaginons une entreprise lambda, dont le business est basé sur une plateforme, une entreprise donc qui n’est qu’un intermédiaire entre des clients et des fournisseurs (Uber, Airbnb, Leboncoin…) Cette entreprise décide de basculer sur la blockchain toute la gestion de ses transactions entre ses parties prenantes, quelque part elle décide que tout le back-office de son application fonctionne de manière totalement décentralisée. Et puis, elle opte pour une ouverture totale de sa plateforme à sa communauté d’utilisateurs et leur donne aussi bien le pouvoir sur la gouvernance des évolutions de la plateforme que l’accès au code de celle-ci pour en développer les fonctionnalités, en gros tout passe en mode open source. Les développeurs intervenant dans la gestion de la maintenance et des évolutions peuvent même être rémunérés, par la communauté, en fonction de leur niveau de contribution. Dans ce cas de figure, l’entreprise qui a créé le business n’a quasiment plus lieu d’être, son dernier rôle reste de coordonner et animer l’ensemble des acteurs. Dans ce cas, l’entreprise peut disparaître au profit de sa communauté, avec une question non négligeable : que deviennent les fondateurs ? Eh bien, ils peuvent créer une fondation qui prend le relais de la structure business pour continuer à faire vivre l’activité mais cette fois sans aucun but lucratif.

Je vous entends déjà derrière votre écran en train de lire cet article et vous dire que c’est totalement impossible, absurde, sans aucun intérêt pour les fondateurs, que cela n’a ni queue ni tête… Bref que c’est totalement farfelu. Sauf qu’il existe de plus en plus de projets qui se montent avec cette ambition, en France et à l’étranger. Le plus emblématique actuellement de ces projets est Ethereum qui a ouvert une voie alternative à un modèle d’entreprise traditionnelle. C’est d’ailleurs une vision que porte Vitalik Buterin le fondateur d’Ethereum avec le concept des DAO (Decentralized Autonomous Organization). Un concept que l’on retrouve dans le projet The DAO qui a malheureusement été un échec ou qui est aussi porté par le projet Bitnation qui propose la création d’un Etat décentralisé.

Conclusion

On l’a vu le plus simple aujourd’hui pour une entreprise ou un porteur de projet est d’envisager la blockchain comme un moyen de faire ce qu’il sait déjà faire mais un peu différemment. Alors que la vraie disruption viendra certainement de la part de ceux qui imagineront de nouveaux business nativement « blockchainisés ». À l’extrême ces nouveaux business pourront totalement disparaître au profit de leur communauté d’utilisateurs et se transformer en DAO. Alors sortez du cadre, imaginez de nouveaux business avec la blockchain !

Send this to a friend