Grâce à l’utilisation d’un drone, deux nageurs coincés dans des courants dangereux ont pu être sauvé de la noyade.

Les dangers sont nombreux dans les mers de l’Australie, outre les courants, il peut aussi y avoir des requins. Pour ces raisons, le pays a investit dans un système permettant de faire la différence entre requin et dauphin afin de pourvoir agir en conséquence. Là où un humain possède une précision de 20 à 30%, celle du drone s’élève à 90%. De cette façon, bon nombre de situation dangereuse pourront être évitées. L’Australie réitère donc en utilisant un drone pour effectuer un sauvetage de première classe.

Alors que deux nageurs se débattaient dans les dangereux courants blancs de la Nouvelle-Galles du Sud, un drone a été envoyé afin de filmer la situation et d’aider les baigneurs. Pour cela, l’appareil s’est rendu au-dessus de l’endroit où se trouvaient les deux nageurs et leur a jeté une bouée qui s’est gonflée dès qu’elle a touché l’eau. Ainsi, tout deux ont pu attendre plus sereinement l’arrivée des sauveteurs et rejoindre la côte en vie.

L’autre donnée intéressante est le fait que le sauvetage n’ait duré que 70 secondes là où l’envoi de nageur sauveteur aurait pris environ 6 minutes, selon Ben Franklin, secrétaire parlementaire pour le nord de la Nouvelle-Galles du Sud. Le vice-premier ministre adjoint et ministre de la Nouvelle-Galles du Sud John Barilaro a déclaré que c’était la première fois que les drones étaient utilisés pour sauver des vies en Australie.

Concernant le drone, il fait partie du même système que celui chargé de lutter contre les requins. Tout deux conçus par l’entreprise Little Ripper, il ne fait nul doute que l’Australie va continuer à exploiter ce type de drone pour effectuer des contrôles, et pourquoi pas, sauver des vies, en mer.

Source : Digital Trends