Digital

WhatsApp semble s’activer pour lutter contre les chaines de messages

Faites circuler ce message !

Il semblerait que la messagerie instantanée prépare une fonctionnalité permettant d’éviter la diffusion de chaines de messages.

Décidément, la plateforme fait parler d’elle en ce moment. Dans la semaine, le service a fait parler de lui suite à la découverte d’une faille de sécurité présente dans les groupes de discussion. Des chercheurs ont révélé qu’il était possible de s’inviter dans un groupe sans avoir préalablement invité par l’un de ses membres. Une sacrée vulnérabilité dans le système de chiffrement de WhatsApp, qui doit aussi sa crédibilité à l’importance qu’elle accorde à la confidentialité et la sécurité. Outre ce récent problème dont le service devrait s’occuper, l’entreprise travaillerait à un moyen qui permettrait de se débarrasser des chaines de messages.

Selon les informations de Whasappen et WABetaInfo, deux sites connaissant très bien la messagerie instantanée, WhatsApp serait actuellement en train de tester un nouvel outil capable d’envoyer des avertissements.

« Attention, le site va passer en version payante, faites suivre ce message pour mobiliser vos amis ». Qui n’a jamais reconnu ce type de messages énervants sur Facebook ou sur d’autres supports de messagerie telles que WhatsApp. Pour palier à ce problème, le service testerait un système capable d’envoyer un avertissement à l’expéditeur et au destinataire. Si celui-ci ne remettrait pas la véracité de l’information en question, il se focaliserait sur le fait que le message a « été partagé de nombreuses fois ». Cela pourrait inciter les utilisateurs à se questionner sur la fiabilité du contenu et à être vigilant quand à ce qu’ils envoient.

Actuellement, la fonctionnalité semble être encore en développement. WhatsApp n’a pas donné d’informations concernant une date de déploiement, ni même une confirmation validant une potentielle disponibilité un jour.

Un tel outil pourrait peut-être permettre de réguler, si ce n’est de réduire, les diffusions de fausses informations ou pire, de virus.

Source : TechCrunch

Send this to a friend