Le Bitcoin et les autres grandes cryptomonnaies ont connu un boom en 2017. L’année 2018 commence plus difficilement avec hier, une chute moyenne de 20 % de l’ensemble des cryptomonnaies. La volatilité de cet argent virtuel est donc réel et les mesures potentielles que les différents États du monde entier s’apprêtent à prendre pour réguler ces monnaies, ne devraient pas arranger la situation.

Quatre chercheurs : Neil Gandal, JT Hamrick, Tyler Moore et Tali Oberman, se sont lancés dans la rédaction d’un papier sur le prix du Bitcoin et sa manipulation. Cet écrit montre à quel point l’écosystème du Bitcoin (et on imagine plus largement, celui des cryptomonnaies) est contrôlé par les « mauvais acteurs ».

Pour eux il y a plusieurs points importants :

  • Les hausses de taux de change sont liées aux transactions suspectes sur les échanges de devises en Bitcoin 
  • Le marché du Bitcoin est manipulé par un ou deux grands acteurs
  • Un seul acteur a « déclenché » la hausse du taux de change $ -> Bitoin passant de 150 $ à 1000 $ en  deux mois à peine, fin 2013

L’autre hypothèse de ce travail (qui semble bien réelle) est que le marché des cryptomonnaies continuera à être manipulé tant qu’il ne sera pas réglementé.

bitcoin_augmentation

« Ce document identifie et analyse l’impact des activités commerciales suspectes sur le Mt Gox (une ancienne plateforme d’échange de bitcoins)  où 600 000 bitcoins d’une valeur de 188 millions de dollars ont été acquis frauduleusement ». « Au cours des deux périodes, le taux de change USB/BTC a en moyenne augmenté de 4 %, les jours où les transactions suspectes ont eu lieu. Les jours sans activité suspecte le taux baissait légèrement. Basé sur une analyse rigoureuse, le papier démontre que l’activité boursière suspecte a probablement provoqué la hausse sans précédent du taux de change USB-BTC fin 2013 ».

Cette manipulation aurait fonctionné grâce à deux bots : Markus et Willy, qui réalisaient des transactions certes valides, mais ne disposaient pas des bitcoins utilisés. La manipulation du prix serait due à des marchés (trop) minces. En 2013, il y avait à peine 80 cryptomonnaies alors qu’aujourd’hui on est à plus de 800 !

C’est donc grâce à des bots, que des millions ont disparus et que le taux USB/BTC a été manipulé.

Pour terminer sur cet article, le Bitcoin ne devrait pas être si facilement manipulable. Bien qu’il devienne légal comme moyen de paiement dans différents pays comme le Japon en avril dernier, il est important de réellement comprendre comment le marché fonctionne et le réglementer dans une certaine mesure afin que le bitcoin soit pris au sérieux.

Source : Techcrunch