Dans le cadre du CES, la firme coréenne a présenté son tableau blanc interactif, le Samsung Flip.

Si Samsung est réputé pour ses mobiles et ses appareils électroménagers, il n’en reste pas moins que le groupe ne souhaite pas laisser de côté les entreprises. Avec son nouveau tableau blanc connecté, Samsung s’adresse directement à elles en proposant un nouvel outil collaboratif. De quoi faire de la concurrence au Surface Hub de Microsoft et au Jamboard de Google. Lancé durant le mois de mai 2017, ce dernier propose un écran 4K et des fonctionnalités issues de la G Suite. Qu’en est-il de l’objet de Samsung ?

Semblable à un simple tableau blanc, l’écran offre la même taille que celui de Google, soit 55 pouces. Pour sa part, il peut se fixer au mur ou reposer sur un pied permettant de le déplacer facilement. Le gros point positif est certainement le fait qu’il peut accueillir jusqu’à 4 utilisateurs en même temps plutôt qu’une seule personne en particulier. Outre le fait qu’il supporte les stylets, il reconnait aussi les pressions des doigts. Le Samsung Flip peut aussi être controlé à distance avec un ordinateur ou un smartphone. Proposant une flexibilité certaine, les utilisateurs peuvent aussi alterner entre le mode portrait ou le mode paysage. S’il fait office de tableau destiné aux annotations, c’est aussi un support de diffusion de vidéos ou de photos.

Samsung Flip

Le Samsung Flip tourne sous le système d’exploitation de Samsung, Tizen 3.0, de la même façon que les montres ou les bracelets connectées proposées par la firme coréenne. Concernant ses caractéristiques, le tableau est équipé d’une capacité de stockage interne de 8 Go, dans lequel le contenu peut facilement être retrouvé puisque l’objet intègre un outil de recherche.

À ce jour, le groupe n’a donné aucun prix pour son tableau interactif, mais nul doute qu’il ne sera pas donné. Pour comparaison, le Jamboard de Google est à la vente au tarif de 5000 dollars, pour 600 dollars de frais d’entretien annuels.

Concernant sa date de sortie, la marque a indiqué que son tableau serait en vente d’ici quelques mois.

Source : Digital Trends