Hier, le groupe suédois Spotify a annoncé que son service revendiquait maintenant 70 millions d’abonnés payants.

C’est sur le réseau social Twitter que la compagnie s’est félicitée de ce nouveau record, dans un post datant du 4 janvier 2018. Pour considérer la croissance du groupe, il faut noter que le groupe comptait 60 millions d’abonnés payants pour 140 millions d’utilisateurs actifs au mois de juillet. Une telle progression vient définitivement marquer la première place toujours maintenu par le suédois, devant les services d’Apple et d’Amazon. En comparaison, Apple Music, plus récent que Spotify, ne possède à ce jour que 30 millions d’abonnés payants à son service.

Si le marché semble être déjà assailli par ces trois géants, il semblerait néanmoins que YouTube puisse y mettre son grain de sel durant l’année qui débute.

Parallèlement, la firme semble enfin prête à faire son introduction en bourse durant ce premier trimestre. Après des mois de retard, il apparait qu’elle a discrètement déposé un dossier d’introduction en bourse. Cette dernière devrait se faire en cotation directe, et non par une ICO classique, ce qui évitera à Spotify d’avoir à lever de nouveaux fonds.

Si les nouvelles sont majoritairement bonnes pour Spotify, il faut néanmoins préciser que la compagnie est aussi prise dans des affaires juridiques puisque le groupe Wixen lui a récemment réclamé la somme de 1,6 milliards de dollars pour violation des droits d’auteurs. Ce n’est pas la première fois que Spotify est épinglé pour ce problème, il y a quelques mois déjà, la firme avait réglé une procédure à l’amiable avec des artistes indépendants et créé un fond s’élevant à plus de 43 millions de dollars. À ce sujet, l’accord passé avec les artistes doit encore être approuvé par un juge.

En tout cas, il est certain que Spotify doit se pencher sur la question pour régler le problème plus durablement.

Source : TechCrunch