Insights Intelligence Artificielle

La Chine investit 2,1 milliard de dollars dans un département dédié a l’IA

Un site de 400 entreprises spécialisées

Le gouvernement chinois vient de signer pour la construction d’un site dédié à l’intelligence artificielle à Pékin. Avec ce projet gigantesque, la Chine espère devenir un leader mondial en la matière d’ici 2025.
a
Depuis quelque temps déjà, le gouvernement chinois met en oeuvre de plus en plus de moyens pour faire de ce pays un des grands acteurs de la recherche sur l’intelligence artificielle. Le développement de la conduite autonome est l’une des grandes préoccupations du pays. Quelques routes publiques ont été récemment ouvertes pour permettre aux constructeurs de ces véhicules de réaliser des tests en conditions réelles. Pour la Chine, cette nouvelle loi pour les véhicules autonomes n’était que l’introduction d’un projet de plus grande envergure.

Aujourd’hui, la Chine fait à nouveau un pas en avant vers l’intelligence artificielle. Pékin est sur le point de construire un parc technologique dédié au développement de l’IA. D’après les autorités locales, il faudra 5 ans de constructions pour que ce site soit construit. Il représente un investissement de 2,1 milliards de dollars pour la Chine et devrait générer 7,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires par année. Les promoteurs de ce projet ont pour objectif de s’associer à des universités étrangères pour construire un centre de recherche de niveau national.

La principale difficulté pour Pékin est de trouver des entreprises qui veulent s’installer dans ce futur site. La municipalité s’intéresse particulièrement aux compagnies spécialisées dans la gestion de masses de données informatiques (big data), l’identification biométrique, l’apprentissage automatique (machine learning) ainsi que l’informatique dématérialisée.  

Les États-Unis sont un véritable concurrent pour le pays. Les moyens mis en place pour le développement de l’intelligence artificielle séduisent également beaucoup d’entreprises. Ce projet marque le début d’un combat acharné entre les deux états qui sont déjà en compétition pour l’utilisation de cette technologie à des fins militaires.

Source.

Send this to a friend