L’important éditeur Wixen Music Publishing poursuit Spotify en justice et lui réclame la modique somme de 1,6 milliard de dollars. Début d’année difficile pour la firme suédoise.

Ce n’est pas la première fois que Spotify s’embourbe de la sorte dans des affaires de droits d’auteur. Au mois de mars dernier, la firme avait déjà du régler une amende dont le montant s’élevait à 20 millions d’euros. Si le groupe semblait s’être légèrement éloigné de ce type de problématique judiciaire, il est finalement une fois de plus poursuivi en justice pour violation des droits d’auteur, selon Variety.

À ce titre, Wixen Music Publishing accuse Spotify de ne pas avoir réglé les droits de très exactement 10 784 morceaux musicaux. Dans la plainte déposée par l’éditeur, dont les clients sont entre autres Tom Petty, The Beach Boys, Missy Elliott et Janis Joplin, celui-ci demande une compensation allant jusqu’à 150 000 dollars par titre. Au total, la somme de plus de 1,6 milliard de dollars est donc demandée à la firme suédoise. L’éditeur précise aussi : « Spotify est devenu une entreprise multimilliardaire », néanmoins « des auteurs-compositeurs et leurs éditeurs n’ont pas été en mesure de profiter de ce succès de manière juste et équitable, car Spotify a souvent utilisé leur musique sans en avoir les droits et sans compensation financière ».

Wixen Music

En mai dernier, Spotify avait déjà mis fin à une procédure judiciaire lancée par des artistes indépendants à son encontre. Néanmoins, la création d’un fond de plus de 43 millions de dollars pour régler le problème à l’amiable ne semble pas avoir été une réaction suffisante pour Wixen. D’ailleurs, l’accord doit encore être approuvé par un juge.

Bien que Spotify se lance dans un partenariat conséquent avec le géant chinois Tencent, il n’empêche que la firme va devoir trouver une solution à long terme si elle veut continuer de séduire les artistes.

Source : The Verge