L’association française Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP) dépose une plainte contre le groupe Apple pour avoir intentionnellement réduit les performances des anciens iPhone.

La société de consommation a bien changé avec le temps. Il y a encore quelques années, les marques fabriquaient des produits conçus pour être durables dans le temps et facilement réparables. Aujourd’hui, la plupart des produits électroniques ont une durée de vie limitée. Leur obsolescence est même parfois déclenchée par le constructeur après quelques années de fonctionnement. Cette pratique est reconnue par la loi française comme un délit depuis 2015. Elle est définie comme « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement ».

Depuis toujours, des rumeurs circulent au sujet de l’obsolescence programmée des iPhone. Les premiers débats ont eu lieu sur la plateforme Reddit, où de nombreux utilisateurs se sont plaints des performances de leur iPhone juste après la sortie d’une nouvelle mise à jour. Le spécialiste John Poole s’est intéressé de plus près au smartphone grâce à son outil de mesure de performances Geekbench. Ainsi, il met en évidence un ralentissement important du processeur après la mise à jour.

Face à ces éléments, la marque a évoqué un problème de batterie qui provoquerait l’arrêt intempestif du téléphone lorsqu’elle vieillit. « L’année passée, nous avons lancé une nouvelle fonction dédiée aux iPhone 6, 6s et SE, qui lisse les pics de courant électrique uniquement quand c’est nécessaire, pour empêcher le smartphone de s’éteindre inopinément. » Apple aurait donc réduit les performances des anciens iPhone pour éviter que les appareils ne s’éteignent sans prévenir et endommage les composants électroniques.

L’association HOP n’y vois là qu’une excuse sans valeur. Émile Meunier, l’avocat de l’association HOP déclare : « Cela fait plusieurs années que des ralentissements sont constatés par les clients d’Apple juste au moment de la sortie d’un nouveau modèle. Mais cette fois-ci, des experts l’ont démontré techniquement et Apple n’a pas eu d’autre choix que de le reconnaître. Pourquoi ce silence toutes ces années ? Pourquoi ce ralentissement au moment de la sortie du nouveau modèle ? Pourquoi ce phénomène n’est-il pas rencontré chez d’autres constructeurs, comme Samsung ? C’est à ces questions que l’enquête pénale permettra de répondre. »

HOP est déjà à l’origine de la première plainte pour obsolescence programmée qui avait été déposée en septembre dernier contre un fabricant d’imprimantes.

Source.