InfographiesTechnologie

Les chatbots vus par la fonction du marketing

Nommée « L’observatoire des chatbots », l’étude menée par Do You Dream Up, qui est justement un éditeur de traitement automatique de langage naturel, a fait des chatbots son cheval de bataille. D’où les données collectées auprès de 312 marketeurs français en novembre 2017. Les chatbots ? Nous en parlons depuis 2 ans maintenant sur Siècle Digital, mais c’est lorsque Facebook Messenger a annoncé le lancement d’une bibliothèque de robots conversationnels que le terme s’est démocratisé. Rien d’étonnant quand on connaît la caisse de résonance des annonces de Facebook et de son nombre d’utilisateurs.

Ce sont différents insights marketing qui ont été récoltés parmi les interviewés comme leur connaissance du sujet, leurs utilisations ou encore leurs projections pour « demain ».

Les données à emporter :
– 72% des marketeurs savent ce que sont les chatbots (alors 46% de ceux travaillant dans une petite entreprise ne le savent pas… – un travail d’acculturation doit être encore fait),
– 74% des professionnels estiment que les chatbots valorisent l’image de marque de l’entreprise,
– 86% considèrent que les chatbots leur rendent service,
– l’optimisation du temps est le principal bénéfice pour les utilisateurs ou non d’un chatbot en entreprise,
– le service client, l’information et l’aide à la vente sont les trois usages partagés par le marketing,
– 3 à 6 mois, c’est le temps moyen de développement d’un chatbot,
– le traitement automatique de langage naturel et l’apprentissage automatique sont les principaux attributs d’un chatbot efficace.

La satisfaction des marketeurs vis à vis des chatbots est, à court terme, liée aux capacités d’optimisation et, à long terme, aux capacités d’innovation des chatbots.

N’hésitez pas à retrouver le chatbot Messenger de Siècle Digital qui vous permet de recevoir chaque soir les résumés de l’actualité et des analyses du jour directement sur l’application. Une alternative aux personnes allergiques aux newsletter…

chatbots observatoire étude marketing

Send this to a friend