Facebook a annoncé que des mesures allaient être prises afin de réduire la diffusion des publications réclamant un quelconque engagement de la part des utilisateurs. Une pratique nommée engagement bait.

En parallèle de cette pratique, nous connaissons tous le terme ‘click bait’ que l’on accorde à des articles dont le titre est assez évasif, avec une mécanique de viralité dans le but de pousser un internaute à cliquer dessus. Au final, Facebook a mis en place des moyens automatiques pour réduire l’apparition de ce type d’article dans le fil d’actualité.

À présent, les pages ont recours à une autre mécanique : l’engagement bait. Les publications réclament à l’utilisateur de voter avec une Reaction, de taguer un ami, pour de partager le post. Tout cela dans le but d’augmenter la portée de cette même publication et qu’elle envahisse le fil d’actualité d’autres utilisateurs. Par exemple, on peut retrouver des accroches comme « tag un ami qui est tout le temps en retard » ou encore « like si toi aussi tu es un vrai lyonnais » …

Afin de réduire l’utilisation de cette pratique, Facebook a annoncé qu’il allait rétrograder les publications partagées par des pages ou des personnes qui font de l’engagement bait. L’objectif est d’offrir aux autres pages plus de chances de remonter leur portée avec de l’engagement plus authentique.

Facebook engagement bait

Exemples de publication avec de l’engagement bait

Le réseau social annonce également que certaines pages pourraient être sanctionnées plutôt que leurs publications. Dans le cas où elles abuseraient de ces mécaniques, certains niveaux de sanctions seraient appliqués. Cette mesure sera appliquée dans les semaines qui viennent « afin de laisser les éditeurs le temps de s’adapter et d’éviter l’utilisation par inadvertance de l’engagement bait ».

Facebook précise aussi que les pages ou les personnes réclamant de l’aide pour retrouver des enfants disparus, lever des fonds pour une association, ou des conseils ne seront pas impactées par cette mise à jour.

Voilà une nouvelle qui devrait ravir un grand nombre d’utilisateurs qui vont pouvoir consulter un fil d’actualité plus propre avec de vrais contenus qui apparaissent grâce à un engagement plus naturel. Pour certaines pages, c’est probablement une très mauvaise nouvelle.

TF1 one rohingyas minutebuzz

Exemple de publication qui pourrait être sanctionnée en France

Source.