Digital

Abrogation de la neutralité du net aux Etats-Unis

Suite à un vote qui a eu lieu hier, la FCC a mis fin à l’un des principes fondamentaux du web : la neutralité du net. Vers un internet à plusieurs vitesses ?

Menacée depuis que Trump est au pouvoir, la neutralité du net est un concept selon lequel chaque donnée doit être traitée de la même manière, peut importe son contenu, sa source et sa destination. Ce principe permet aussi d’éviter les discriminations et de traiter tous les contenus de la même façon, peut importe que vous soyez un particulier ou une entreprise comme Google. Si certaines entorses existent déjà, ce concept fondamental permet de conserver un internet qui est le même pour tous. Plus concrètement, un fournisseur accès internet (FAI) ne peut pas faire payer un internaute plus cher pour qu’il accède à un contenu, comme une vidéo YouTube, plus rapidement. En mars, le Sénat et la Chambre des Représentants avaient déjà évoqué la possibilité de lui porter un coup fatal. Il semble que cela soit maintenant chose faite puisque la FCC, Commission fédérale des communications, a voté hier pour l’abrogation de la neutralité du net. Dans les faits, qu’est-ce que cela signifie ?

Si la neutralité du net avait gagné une manche sous le mandat d’Obama, elle recule jusqu’à finalement être enterrée par ses détracteurs. Bien qu’une telle décision risque ne pas laisser de trace dès son entrée en vigueur, elle ne devrait pas tarder à avoir d’énormes conséquences sur l’accès au web. Ce coup fatal porté de la sorte signifie que les fournisseurs accès internet pourront faire payer les internautes plus cher pour qu’il aient un accès plus rapide à certains service. Ils pourraient aussi avoir le droit de bloquer certains de contenus comme les vidéos à la demande ou certains moteurs de recherche.

À ce sujet, le président de la FCC, connu comme l’un des principaux détracteurs de la neutralité, Ajit Pai s’est exprimé : « Cela ne va pas mettre fin à l’Internet tel que nous le connaissons. Cela ne va pas tuer la démocratie. Cela ne va pas étouffer la liberté d’expression en ligne ». Un propos dont l’on peut clairement douter car l’internet américain se dirige très clairement vers un système à deux vitesses. Là où les grands tels que Google pourront payer les FAI pour favoriser leur contenu, cela ne sera certainement pas le cas des petites entreprises.

Voici un aperçu de ce vers que se dirige l’internet aux USA :

neutralité du net infographie

Si pour l’instant l’abrogation de la neutralité du net ne concerne que les Etats-Unis, l’on peut se demander si une telle décision ne risquerait pas de s’exporter en Europe d’ici quelques années. Après tout, internet n’a pas de frontières.

Source : TechCrunch

Send this to a friend