Tesla travaille sur des puces pour l'intelligence artificielle
Intelligence ArtificielleTechnologieTransports

Tesla travaille sur des puces pour l’intelligence artificielle

Lors de la conférence NIPS, Elon Musk a annoncé que Tesla travaillait à la conception de ses propres puces d’intelligence artificielle pour ses voitures.

Depuis des années maintenant, Elon Musk et Tesla travaille à la transformation des modes de transports actuels. Tunnel anti-embouteillage, Hyperloop, voiture ou camion électrique ou même batteries… Le patron est sur tous les fronts. Si la conception de puces de traitements spécialisées est de plus en plus répandue dans les entreprises, Tesla semble ne pas être en reste.

Jusqu’ici l’idée n’était que rumeurs, mais le fait que Tesla travaille sur ses propres puces se confirme. Selon The Register et de CNBC, Elon Musk a profité du NIPS à Long Beach pour expliquer que la firme travaillait sur des puces d’intelligence artificielle conçues pour ses voitures. L’entrepreneur a aussi déclaré : « Je veux être bien clair sur le fait que Tesla est sérieuse concernant l’IA, autant au niveau des softwares que des hardwares ». Il explique vouloir « développer un hardware d’intelligence artificielle spécialisée qui […] sera le meilleur au monde ». Pour le moment, la firme américaine travaille avec des cartes graphiques de l’entreprise Nvidia, qui lui servent à alimenter sa fonctionnalité d’auto-conduite. De telles puces créées directement pour Tesla pourrait aussi permettre aux usagers de conduire des voitures plus sûres.

Tesla puces

Au-delà de voitures plus sûres, Tesla pourrait aussi atteindre plus rapidement son objectif. Musk a annoncé qu’il souhaitait que ses voitures autonomes de niveau 5 soit en place d’ici deux ans. Selon The Verge, le niveau 5 d’auto-conduite représente le point auquel les humains pourront dormir sur la banquette arrière du véhicule.

Selon CNBC, une cinquantaine de personnes travaillent à ce projet, dont Jim Keller, un spécialiste qui a déjà travaillé sur les puces A4 et A5 d’Apple avant de rejoindre Tesla en 2016.

Source : The Verge

Send this to a friend